BFMTV

Hirsch : « Un débat 100% politique »

-

- - -

Le débat sur l'identité nationale continue de faire des vagues... au sein même du gouvernement. « La France n’a pas de problème d'identité », estime Martin Hirsch, Haut commissaire aux Solidarités.

A droite aussi, l'identité nationale met mal à l'aise. Joignant leurs voix à celles de l'opposition, plusieurs personnalités de la droite française dénoncent le débat sur l'identité nationale relancé par Nicolas Sarkozy à quelques mois des élections régionales. « Un débat 100% politique », selon Martin Hirsch, Haut commissaire aux Solidarités actives contre la Pauvreté : « Je ne me sens pas directement concerné par ce débat, parce que les gens avec lesquels je travaille n'ont pas véritablement de problème d'identité nationale. »

« Ça ne doit pas occulter les autres débats »

Se défendant de fuir la question, Martin Hirsch ajoute : « c'est un débat 100% politique. Et ça ne doit pas occulter les autres, prévient-il. [Dans un pays,] il y a des débats dans lesquels on s'adresse à ses électeurs et je trouve ça normal en démocratie, qu'on s'adresse à ses électeurs, qu'on aille chercher ceux des uns, des autres, etc. Mais ça, je ne sais pas le faire, moi je m'adresse à des gens. C'est assez différent. »

« La France n'a pas de problème d'identité »

A la question de savoir si ce débat lui semble « essentiel », le Haut commissaire aux Solidarités répond : « à moi non, mais je comprends qu'il y ait des gens auxquels il paraisse essentiel. Moi, je trouve plus essentiel le débat sur l'identité européenne ou sur le modèle européen ou sur ce qui nous unie en Europe au moment où les institutions bougent. Je trouve que la France n'a pas de problème d'identité. »

Pour écouter l'intégralité de l'interview de Martin Hirsch, cliquez ici.

La rédaction, avec agences-Bourdin & Co