Henri de Castries le 23 juin 2016
 

Henri de Castries monte au créneau pour François Fillon et donne ce mardi deux interviews, une au Figaro, une à RTL. L'ancien patron d'Axa y dénonce "la vieille cuisine" et "les habits nouveaux du hollandisme" proposés par Emmanuel Macron.

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • bergheim
    bergheim     

    l'ancien patron d'Axa
    tout pour les assurances, rien pour les assurés, c'est du Fillon!

Votre réponse
Postez un commentaire