Hamon-Mélenchon: fin de partie

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • La haut Tseu
    La haut Tseu     

    Que les journalistes fassent leur travail ! Le PS joue un jeu dangereux, ils sont dans le déni des faits et du réel. Leur position victimaire face à JLM est une posture fermée et puérile. Pour preuve de leur attitude infantile, on peut se servir de l’exemple qui vient d’avoir eu lieu au centre droit avec la position de François Bayrou de rejoindre Macron. Ce dernier a le courage de laisser son ambition personnelle et celle de son parti pour l'intérêt général (générale dans sa pensée de centriste) malgré les bons mots de FB à l’encontre de Macron. Des exemples comme ça, on pourrait en citer des centaines. Donc tout est faisable en politique, ce ne sont pas des prises de bec qui empêchent de discuter, mais une idéologie ou une stratégie, oui. Qui croit encore que les politiciens sont susceptibles ?
    Alors si on enlève les échanges pas sympas entre les deux camps, que reste-t-il des faits ?
    1 - Hamon dit lors de sa victoire « j’appelle JLM demain » : BH n’a pas appelé
    2 – Une semaine après, JLM envoie une vidéo pour montrer qu’il est toujours en attente et ouvert à la rencontre.
    3 – BH recompose le PS avec ceux qu’il dénonce pour se faire élire (avec quelques voix de la FI).
    4 – JLM s’impatiente et envoie une lettre pour renouveler la rencontre
    5 – Cambadélis répond à la place de Hamon et ferme le robinet.

    L’appareil répond à la place de l’homme. Est-il nécessaire de faire journalisme ou d’avoir un bac +5 pour comprendre la réalité des choses ?

    Le PS, composé avec les libéraux, perdrait leur appareil politique si Hamon se ralliait à la FI. Tous les libéraux socialistes seraient obligés de quitter le navire et d'aller reconstruire un parti, ou de se fondre chez Macron. En cas d'alliance avec JLM, le PS serait affaibli de toute part et dans l'incertitude de JLM à gagner l'élection, le choix a été vite tranché au PS. Ce n'est pas Hamon qui décide, mais l'appareil (oui, c'est démocratique, mais ce n'est pas très courageux et pas très honnête intellectuellement).

  • Modeste 71
    Modeste 71     

    Melenchon et Hamon n'ont rien en commun
    Depuis le début le résultat était prévisible

Votre réponse
Postez un commentaire