Estrosi
 

Invité de BFM Politique ce dimanche, Christian Estrosi est revenu sur la déclaration d'Emmanuel Macron, qui a reconnu pour la première fois que le militant communiste Maurice Audin était "mort sous la torture du fait d'un système instauré par la France en Algérie", en 1957.

Votre opinion

Postez un commentaire