Mis à jour le
Guerre à l'UMP : la presse déchaînée
 

La presse française est particulièrement fataliste, lundi matin, alors que la soirée de dimanche a été marquée par l'échec de la médiation d'Alain Juppé entre les deux rivaux, Jean-François Copé et François Fillon, et que l'intégrité de l'UMP se retrouve sérieusement menacée.

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • jouvance
    jouvance     

    bien sur, "la presse déchainée" quelle aubaine! des scoops pareil il n'y en a pas beaucoup, et on n'en rajoute même

  • biendici
    biendici     

    Ben oui, la presse récompense le maintien de la non taxation. C'est du donnant donnant. Surtout qu'elle n'a pas pas pu déblatérer sur NS à l'issue de son audition qui lui fut plutôt favorable.

  • Claudec
    Claudec     

    Enfin la presse retrouve ses couleurs ! Le rose revient aux joues exsangues de journalistes que les couacs du pouvoir en place mobilisent aussi peu que ses décisions malencontreuses et ses reculades. Condamnée au mutisme, sauf à commettre le péché d'apostasie idéologique, chacun la sentait moroses, mais c'est fini ; l'actualité lui offre l'occasion de renouer avec son sport préféré à travers les aléas d'une élection manquée à l'UMP, le retour sur l'avant-scène de son pianiste préféré pour causes judiciaires l'ayant laissée sur sa faim. Peuvent donc à nouveau se déchaîner d'une seule voix plus de 80% des journalistes auxquels il en faudrait davantage que ses insuffisances pour ne plus être toujours aussi empressés de servir la gauche.

Votre réponse
Postez un commentaire