BFMTV

Guérini bientôt exclu du PS

-

- - -

Harlem Désir a fait savoir, lundi 27 janvier, qu'il allait enclencher dès mardi la procédure d'exclusion du Parti socialiste pour le président du Conseil général des Bouches-du-Rhône.

On savait Jean-Noël Guérini en délicatesse avec le Parti socialiste. Mais l'annonce de sa liste autonome aux élections européennes, combiné au soutien apporté à la candidate dissidente aux municipales, semble avoir été la goutte d'eau.

"S'il persiste à soutenir une liste dissidente aux municipales contre le candidat investi par le PS, il sera exclu", a déclaré lundi devant quelques journalistes le Premier secrétaire du PS, trois jours après que le sénateur a dit apporter son "soutien plein et entier à Lisette Narducci", dissidente PS et tête de liste PRG dans le 2e secteur de Marseille, face au candidat PS Eugène Caselli.

Pas sûr de soutenir Mennucci à Marseille

"En retrait du parti", Jean-Noël Guérini a été mis en examen - entre autres - pour "association de malfaiteurs". Le PS, lui, ne l'a pas exclu au nom de la présomption d'innocence.

Interrogé vendredi dernier pour savoir s'il apportait son soutien à Patrick Mennucci, la tête de liste PS à Marseille, le président le président du Conseil général des Bouches-du-Rhône a indiqué qu'il examinerait les programmes de tous les candidats avant de se prononcer.

"M. Désir va annoncer au BN qu'il saisit la Haute autorité du PS chargée entre autres du respect de la charte éthique", une instance mise en place récemment par le PS et présidée par l'avocat Jean-Pierre Mignard, "pour qu'elle l'exclue", a précisé à l'AFP Alain Fontanel, secrétaire national chargé des fédérations.

La rédaction