BFMTV

Guaino reconnaît qu'il n'aura pas les parrainages, sauf "miracle"

Le député Les Républicains Henri Guaino.

Le député Les Républicains Henri Guaino. - LIONEL BONAVENTURE / AFP

"Je pense que la marche est très, très haute et qu'il sera probablement difficile de trouver 500 consciences civiques capables de me parrainer d'ici demain." Dans l'émission .Pol, partenariat le Lab Europe 1Le JDDL'internaute et Le Huffington Post, Henri Guaino semble résigné à ne pas pouvoir se présenter à l'élection présidentielle, faute de réunir les 500 signatures d'élus nécessaires. "On sait jamais hein, les miracles sont toujours possibles", soupire l'ancienne plume de Nicolas Sarkozy.

Souhaitant se présenter sans en passer par la primaire, qu'il n'estime pas conforme à l'esprit de la Vème République, Henri Guaino ne comptabilise que 17 parrainages au dernier pointage. Le séguiniste s'est dit victime mercredi de pressions de "l'appareil des Républicains", dont les élus seraient dissuadés de lui apporter son soutien. Henri Guaino affirme qu'il n'apportera son soutien à aucun candidat, ni au premier tour, ni au second. Amer, il estime que "beaucoup de gens se sont déshonorés dans cette campagne". 

Pour les élections législatives, la circonscription d'Henri Guaino est toujours gelée. "Qu'ils fassent ce qu'ils veulent. Je serai quand même candidat. (...) Je n'exclus absolument rien.", lance le député. "De toute façon, ceux qui ont décidé de geler ma candidature ne seront plus là après le premier tour de la présidentielle. Nous verrons jusqu'où ils auront entraîné leur famille politique dans la défaite politique et dans la défaite morale."

L.N.