Chantal Jouanno à l'Elysée en novembre 2014.
 

La présidente de la CNDP a renoncé mardi à piloter le grand débat lancé par l'exécutif pour mettre un terme à la crise des gilets jaunes. Une décision plutôt mal accueillie par le gouvernement. Dans deux entretiens donnés ce jeudi, l'ancienne ministre règle ses comptes. 

Votre opinion

Postez un commentaire