BFMTV

Valls "mesure les conséquences" des propos de Hollande sur les juges

Le Premier ministre, en déplacement au Canada, a regretté les "débats" lancés par les propos de François Hollande sur les juges.

Les propos de François Hollande sur les juges, dans le livre de Fabrice Lhomme et Gérard Davet Un président ne devrait pas dire ça, n'ont pas plus aux intéressés. Et finissent par gêner Manuel Valls. En déplacement au Canada, le chef du gouvernerment a dit jeudi "mesurer les conséquences" de telles déclarations. 

"Tous ces débats, toutes ces discussions" autour de propos du chef de l'Etat rapportés dans le livre des journalistes "ne sont pas bons pour la vie politique et la vie démocratique", a estimé le Premier ministre, qui s'exprimait en aparté avec quelques journalistes à Montréal.

Dans l'ouvrage, François Hollande accuse la justice d'être "une institution de lâcheté".

Valls appelle à "prendre un peu de hauteur"

"Je regrette moi ces débats et l'ampleur qu'ils prennent", a-t-il dit, soulignant que le gouvernement respectait "profondément la justice, c'est un pilier de la démocratie". "C'est sous le quinquennat de François Hollande que la justice a été le plus respectée", a-t-il insisté. Jeudi déjà, il avait dû soutenir François Hollande en rappelant que "l'indépendance de la justice a été la marque de l'action de François Hollande".

Les propos de François Hollande, "j'en mesure bien les conséquences", a-t-il dit, en regrettant "une espèce d'emballement, de violence". Pour Manuel Valls, il "faut prendre un peu de hauteur de vue", car "le pays a besoin d'un beau et grand débat sur son destin" et "tout le monde doit se ressaisir".

A. K. avec AFP