BFMTV

Valls: "la traque se poursuit", "des complices recherchés"

Valls, le 12 janvier sur le plateau de BFMTV: le plan Vigipirate "maintenu au plus haut niveau"

Valls, le 12 janvier sur le plateau de BFMTV: le plan Vigipirate "maintenu au plus haut niveau" - BFMTV et RMC

"Quelle fierté d'être Français!", a lancé Manuel Valls, lundi matin sur BFMTV et RMC, au lendemain des manifestations en hommage aux victimes des attentats qui ont rassemblé au moins 3,7 millions de personnes dans toute la France.  Il a également indiqué que des complices des terroristes étaient "recherchés".

Manuel Valls a salué, lundi sur BFMTV et RMC, un moment "inouï, magnifique" avec les immenses manifestations à Paris et dans de nombreuses villes de France en hommage aux victimes des attentats. Voici l'essentiel de cette interview: 

#Un sentiment: "la fierté d'être français"

Que retiendra Manuel Valls de la grande manifestation parisienne à laquelle il a participé dimanche? Certainement "des images de cette foule dans toute la France", "mais aussi ce lien fusionnel entre le Président et les familles des victimes, son accolade avec le docteur Pelloux", a répondu le Premier ministre avant d'insister: "quelle fierté d'être français!"

Au final, Manuel Valls a vu, dimanche, "beaucoup de chaleur, beaucoup de familles, quelque chose qui se passait, une forme d'apaisement" au sein des cortèges, ainsi que les forces de l'ordre "acclamées".

Pour lui, "Paris était hier la capitale de la tolérance et de la liberté".

#Une annonce: le plan Vigipirate maintenu

Le plan Vigipirate sera "maintenu au plus haut niveau", a ensuite annoncé Manuel Valls: "Nous avons déjà déployé 2.000 militaires supplémentaires, et dans les jours qui viennent, nous allons en déployer 6.000 militaires en plus de l'engagement des forces de l'ordre policiers et gendarmes", a-t-il avancé.

# Une menace: "des complices recherchés"

Des moyens importants, mais nécessaires, puisque la "traque se poursuit". L'un des auteurs des attentats avait "sans doute un complice", a expliqué Manuel Valls.

"Je ne veux pas en dire plus mais sur ces attaques, ces actes terroristes, barbares, le travail de la justice et des enquêteurs se poursuit. Nous considérons qu'il y a effectivement probablement d'éventuels complices", a ajouté le Premier ministre.

# Et après? Ebauche de mesures en série

Manuel Valls a ensuite ébauché les mesures que l'exécutif souhaite prendre après les attentats de la semaine dernière. D'abord, le Premier ministre souhaite "améliorer" le système d'écoutes qui doit être "plus performant. "Il faudra donner le plus vite possible encore davantage de moyens aux services. Il y a sans doute des problèmes juridiques pour effectivement améliorer encore la possibilité des systèmes d'interception, parce qu'entre les écoutes administratives et judiciaires, on peut encore être plus performant", a-t'il détaillé.

Puis, il veut généraliser l'isolement en prison des détenus islamistes radicaux. "On sépare ces détenus du reste" des autres détenus en prison, "il faut généraliser" cette mesure mais "il faut le faire avec discernement et intelligence", selon lui.

Enfin, un hommage sera rendu cette semaine aux Invalides aux victimes des attentats, a annoncé le Premier ministre.

https://twitter.com/helenefavier Hélène Favier Rédactrice en chef adjointe BFMTV