BFMTV

Vallaud-Belkacem: les portiques dans les lycées ont "un effet de manche"

Pour Najat Vallaud-Belkacem, les portiques dans les lycées ont "un effet de manche" - Vendredi 25 mars 2016

Pour Najat Vallaud-Belkacem, les portiques dans les lycées ont "un effet de manche" - Vendredi 25 mars 2016 - BFMTV

L'expérimentation de portiques dans les lycées, initiée par le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez (LR), est "un effet de manche" qui "ne va pas dans le sens de la sécurité", estime la ministre de l'Éducation Najat Vallaud-Belkacem.

"L'obsession quand on cherche à assurer la sécurité des élèves, c'est d'abord d'éviter le plus possible les attroupements devant les établissements qui en font par définition des cibles faciles.

Or, le portique provoque inévitablement une longue immobilisation des élèves et donc de tels attroupements, ce qui ne va pas dans le sens de la sécurité et de surcroît peut générer d'autres types de troubles", déclare la ministre, en déplacement vendredi à Grenoble, dans un entretien au quotidien régional Le Dauphiné Libéré.

"Toutes ces réalités pratiques expliquent ma perplexité et celle des chefs d'établissements devant cette mesure qui était d'abord et avant tout un effet de manche de campagne électorale", ajoute-t-elle.

Durant la campagne des régionales, dans la foulée des attentats de Paris, Laurent Wauquiez avait annoncé sa volonté d'installer des portiques de sécurité à l'entrée des lycées, perçus comme des systèmes de détection semblables à ceux que l'on peut trouver dans les aéroports ou les magasins.

A.-F. L. avec AFP