BFMTV

Tweet de Trierweiler : Ayrault et Vallaud-Belkacem en flagrant délit de divergence

BFMTV
Sur la chaîne parlementaire, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a déclaré que "chacun doit rester à sa place", à propos du tweet polémique de Valérie Trierweiler.

Au même moment, Najat Vallaud-Belkacem lors d'un point presse décrivait la compagne du président comme "une femme libre et moderne, qui a le droit de s'exprimer librement". L'important c'est le soutien "incontestable" accordé par François Hollande à Ségolène Royal, a ajouté la porte-parole du gouvernement.