BFMTV

Rythmes scolaires: de la souplesse mais pas d'exception, prévient Hamon

Benoît Hamon était l'invité de Jean-Jacques Bourdin sur RMC, ce vendredi à 8h35.

Benoît Hamon était l'invité de Jean-Jacques Bourdin sur RMC, ce vendredi à 8h35. - -

Alors que les communes qui veulent profiter des assouplissements de la réforme des rythmes scolaires doivent rendre leur copie ce vendredi, Benoît Hamon a précisé que la réforme s'appliquerait "dans 100% des cas, même dans les communes" récalcitrantes.

Benoît Hamon, invité ce vendredi de Jean-Jacques Bourdin sur RMC, s'est montré ferme. Alors que les communes qui veulent profiter des assouplissements de la réforme des rythmes scolaires doivent rendre leur copie ce vendredi, le ministre de l'Education nationale l'a martelé, la réforme s'appliquera "dans 100% des cas, même dans les communes" récalcitrantes.

"La réforme s'applique partout. Même dans des villes qui disent 'Je ne le ferai pas' (...). L'Etat fixe le temps scolaire, le périscolaire revient aux communes. Mais l'organisation du temps scolaire sera fixé par l'Etat dans 100% des cas, même dans les communes qui refusent d'organiser des activités périscolaires", a-t-il déclaré sur RMC.

Courrier aux parents d'élèves

Par ailleurs, le ministre a annoncé dans un entretien à Ouest-France qu'il allait écrire aux parents d'élèves pour réexpliquer "directement le sens des nouveaux rythmes scolaires à l’école maternelle et primaire", dans un courrier adressé aux écoles d'ici la fin du mois de juin.

"Je comprends que les changements d'organisation puissent causer des désagréments aux familles. Mais il ne s'agit pas d'une lubie: les nouveaux rythmes sont conçus dans l'intérêt des enfants", insiste le ministre devant le quotidien régional.

Caroline Piquet