BFMTV

Quand le gouvernement surfe sur la saison 3 de House of cards

Le compte twitter du gouvernement s'est amusé avec la sortie de la saison 3 de House of cards samedi après-midi

Le compte twitter du gouvernement s'est amusé avec la sortie de la saison 3 de House of cards samedi après-midi - Capture BFMTV

Canal + qui diffuse la série événement en France et le compte twitter du gouvernement ont passé l'après-midi à se répondre, mêlant annonces sur les aventures à venir de Frank Underwood et lois votées récemment en France. 

La sortie intégrale de la saison 3 de la série américaine House of cards est l'un des événements du week-end à travers le monde. Opportuniste, le gouvernement français a décidé samedi de saisir l'occasion pour communiquer à travers l'aura de Kevin Spacey-Frank Underwood sur quelques-unes des lois récemment votées. Comme le signale Le Lab, en utilisant sur twitter le hashtag #Houseofcard, le service d'information du gouvernement (SIG) s'assure une plus large visibilité que pour des tweets plus traditionnels.

Ainsi, Canal + qui diffuse la série en France assure: "Maintenant qu'il (Frank Underwood) est président, les journalistes n'ont qu'à bien se tenir". Réponse gouvernementale: "Frank n'en a pas fini avec la presse libre" puisque "en 2015, le Parlement a voté des dispositifs qui encouragent le financement des entreprises de presse par des particuliers".

Et les échanges se sont poursuivis une bonne partie de l'après-midi pour un autre tweet qui mettait en scène la nouvelle première dame et épouse de Frank Underwood, Claire, directrice d'une ONG dans la série, qui pourrait voir ses activités "prospérer" avec son mari à la Maison Blanche.

".@seriescanalplus on espère qu’elle a pensé à signaler les activités de son #ONG à la @HATVP" pour Haute autorité pour la transparence de la vie publique, répond le compte officiel du gouvernement.

Message auquel Canal +, qui s'est pris au jeu, a répondu directement, entretenant au passage le mystère sur l'intrigue de la saison à venir: .@gouvernementFR "La proximité du pouvoir incite certains individus à croire qu'ils l'exercent aussi."

Mais les deux comptes ont aussi disserté sur les comptes de campagne à présenter au Conseil constitutionnel (en France) ou sur les déclarations d'impôts au Fisc...

S.A.