BFMTV

Paris sportifs: la ministre des Sports veut une loi

BFMTV

La ministre des Sports veut renforcer l'arsenal législatif concernant les paris sportifs afin de lutter contre les compétitions truquées après l'affaire des joueurs de handball de Montpellier, déclare Valérie Fourneyron au Journal du dimanche.

Dans une interview, la ministre juge que l'affaire Cesson-Montpellier est "très douloureuse pour l’image du handball et du sport" et montre "qu’aucun pays et qu’aucune discipline ne sont à l’abri des paris truqués".

Des joueurs de handball de Montpellier sont en pleine tourmente dans une affaire de paris sportifs liée à leur défaite à Cesson en Championnat le 12 mai. Une information judiciaire, ouverte depuis le 1er août, vise à la fois des faits "de corruption active et passive" mais aussi des faits "d'escroquerie et de recel d'escroquerie", aux dépens de la Française des Jeux (FDJ).

Interrogée sur l'efficacité du dispositif législatif actuel, la ministre estime qu'il "doit être renforcé". Concernant la possibilité de croiser les fichiers des fédérations, des opérateurs de paris et de l’autorité de régulation, la ministre souligne que le décret d’application, en cours de rédaction, "sera publié avant la fin de l’année". Et ce afin que les personnes interdites de paris en raison d'un conflit d'intérêt (joueurs, techniciens, organisateurs, intermédiaires, etc) soient connus par les opérateurs et les autorités de régulation.