BFMTV

Non, les aides aux réfugiés ne se feront pas au détriment des sans-abri, assure Valls

Manuel Valls, le 12 septembre 2015.

Manuel Valls, le 12 septembre 2015. - Thomas Samson - AFP

Le Premier ministre s'est engagé samedi à ce que les nouvelles aides aux réfugiés ne se fassent pas au détriment des sans-abri. Il a promis de débloquer les crédits nécessaires pour les SDF, notamment pour l'hiver.

Manuel Valls s'est engagé ce samedi à créer de nouvelles places d'hébergement pour les réfugiés, dont le nombre précis doit être donné par le Premier ministre lors du débat à l'Assemblée nationale consacré aux migrants, mercredi. "Je reviendrai mercredi prochain -il y a encore des arbitrages à rendre- devant la représentation nationale, sur les renforts dont l'Etat se dotera", a ainsi indiqué le chef du gouvernement lors d'une réunion de maires disposés à accueillir des réfugiés, à la Maison de la Chimie à Paris.

"Aucun effet de ricochet"

Le Premier ministre s'est également engagé à ce que ces les nouvelles aides ne se fassent pas au détriment des sans-abri, promettant de débloquer les crédits nécessaires pour les sans domicile fixe notamment pour l'hiver. 

"Certains acteurs associatifs s'inquiètent du risque d'épuisement des crédits pour le financement d'autres dispositifs d'accueil pour personnes vulnérables, et notamment, à l'approche de l'hiver, pour les sans-abri", a déclaré Manuel Valls. "Je veux le dire avec force: nous veillerons, en ces circonstances particulières, à ce qu'il n'y ait aucun effet de ricochet, aucune concurrence entre l'exercice de tous nos devoirs de solidarité", a promis Manuel Valls.

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé samedi que les communes mettant en place des dispositifs d'hébergement pour les réfugiés recevraient "1.000 euros par place" supplémentaire créée d'ici 2017.

la rédaction avec AFP