BFMTV

Migrants: Le Maire martèle que "la France dit non" à l'accueil de l'Aquarius à Marseille

Bruno Le Maire, ministre de l'Economie et des Finances, était ce mardi matin l'invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et sur RMC.

Invité mardi matin sur notre antenne, Bruno Le Maire ferme la porte à l'accueil par la France du navire humanitaire Aquarius, qui fait route vers Marseille, son port d'attache, avec 58 migrants à son bord. Lundi, l'ONG SOS Méditerranée a demandé à la France l'autorisation "à titre exceptionnel" de débarquer les rescapés sur le sol français. Le bateau se trouvait lundi dans les eaux internationales au large de la Libye.

"Il y a des règles européennes: un bateau de migrants doit accoster vers la côte européenne la plus proche. Aujourd'hui, ce n'est pas le port de Marseille qui est le plus proche". En conséquence, "pour l'instant, elle (la France) dit non, parce que si nous voulons avoir une politique migratoire cohérente, il faut respecter les règles européennes".

"Non à l'immigration économique"

Pour appuyer cette fermeté, le ministre de l'Economie et des Finances estime que "la France prend une part de charges importante, notamment en accueillant beaucoup de demandeurs d'asile, près de 100.000 l'année dernière. Autant la France doit être fidèle à ses valeurs de droit d'asile, pour protéger les plus menacés, autant je crois que nous devons dire non à l'immigration économique, et que nous devons être très clairs sur cette ligne de partage entre l'immigration économique et la demande d'asile".

"Je pense qu'en matière migratoire, il faut être ferme et clair", insiste Bruno Le Maire. "C'est un enjeu majeur des 25 prochaines années. Si nous ne définissons pas des règles communes, et surtout si nous ne faisons pas respecter ces règles communes, nous n'arriverons pas à relever ce défi de l'immigration".

A.L.M.