BFMTV

Les journalistes tenus à l'écart à la sortie du Conseil des ministres

Depuis l'élection d'Emmanuel Macron, les journalistes n'ont plus le droit d'approcher les ministres à leur sortie du Conseil des ministres.

Les présidents changent et avec eux, ce sont les pratiques qui évoluent. Depuis l'élection d'Emmanuel Macron, les journalistes ne disposent plus des mêmes libertés lors de la sortie du Conseil des ministres. Alors qu'ils pouvaient auparavant échanger avec les journalistes présents, les ministres doivent désormais attendre que leurs voitures arrivent pour sortir de l'Élysée.

Une rupture avec les précédents quinquennats

Sous les quinquennats de Nicolas Sarkozy et François Hollande, un espace était dédié aux journalistes afin qu'ils puissent tendre leurs micros. Certains ministres avaient pris l'habitude de s'y arrêter pour évoquer les dossiers d'actualité. Quand Jacques Chirac était président de la République, les médias avaient même la possibilité d'accompagner les ministres jusqu'à leurs voitures. Les bousculades étaient alors fréquentes dans la cour de l'Élysée.

Christophe Castaner: seul interlocuteur pour les journalistes

Depuis le début du quinquennat actuel, Christophe Castaner est donc le seul membre du gouvernement autorisé à s'exprimer après le Conseil des ministres, lors d'un point presse, dans sa qualité de "Porte-parole du gouvernement".

Salhia Braklia et Arthur Blanquet