BFMTV
Gouvernement

Le XVIe contre un centre d'accueil: Cosse condamne des réactions inacceptables

Emmanuelle Cosse condamne des réactions inacceptables concernant le centre de sans-logis prochainement installé dans le XVIe arrondissement parisien - Jeudi 17 mars 2016

Emmanuelle Cosse condamne des réactions inacceptables concernant le centre de sans-logis prochainement installé dans le XVIe arrondissement parisien - Jeudi 17 mars 2016 - AFP

Emmanuelle Cosse, ministre de Logement s'est exprimée ce jeudi sur France inter quand à la révolte des riverains du très chic XVIe arrondissement parisien, vivement opposés à l'installation cet été d'un camp pour près de 200 personnes sans-logis. Des comportements et réactions jugés "inacceptables" par la ministre. 

"Quand je vois la réaction de certains habitants pour refuser l'implantation d'un centre d'hébergement au bout du XVIe, je suis assez étonnée. Dans le XVIe arrondissement, il y a zéro centre d'hébergement quand il y a 10.000 places dans Paris."

"Salope"

Pendant la réunion de concertation avec les habitants, lundi soir, "la préfète Sophie Brocas, qui représente la région Ile-de-France et qui vient expliquer au nom de l'Etat ce qui se passe, se fait traiter de salope. Il faut juste voir cela dans un arrondissement où on a quand même un nombre de personnes qui paient l'ISF (impôt sur la fortune, ndlr) extrêmement élevé, où il y a des moyens. On demande juste à faire du rééquilibrage territorial."

"La solidarité elle n'a aucune frontière, particulièrement quand on est à Paris (...). On demande à l'Etat de faire des choses et l'Etat le fait, (il) a augmenté énormément les places d'hébergement depuis quatre ans, c'est aussi normal qu'on avance. C'est inacceptable d'avoir de telles réactions."

A.-F. Lespiaut avec AFP