BFMTV

Le Guen "bouleversé" par l'invitation faite aux juifs de ne plus porter la kippa

Le secrétaire d'Etat Jean-Marie Le Guen, le 4 janvier 2016 à Paris

Le secrétaire d'Etat Jean-Marie Le Guen, le 4 janvier 2016 à Paris - Lionel Bonaventure - AFP

Le secrétaire d'Etat Jean-Marie Le Guen s'est dit "bouleversé" ce mardi par la demande formulée par le président du consistoire israélite de Marseille, Zvi Ammar, auprès de ses coreligionnaires d'enlever leur kippa "jusqu'à des jours meilleurs".

"Je suis profondément bouleversé par cette décision et je pense que c'est une interpellation pour tous les Français (...) Je comprends, et je ne vais évidemment pas remettre en cause le conseil qui est donné par les responsables communautaires, mais d'un certain point de vue (...) c'est une affaire qui concerne toute la société", a souligné Jean-Marie Le Guen, invité de l'émission Preuves par trois de Public Sénat.

La question de la responsabilité politique 

"Il va falloir extirper absolument ces idées (antisémites, NDLR). Je pense que la République n'a pas été assez vigilante. Il y a devant nous un champ considérable pour remettre les choses au point", a poursuivi Jean-Maie Le Guen, en charge des relations avec le Parlement.

Le secrétaire d'Etat a notamment estimé qu'il devait y avoir une "clarification absolue sur ces questions-là" de la part de "toutes les formations politiques, notamment aux différents extrêmes".
A.-F. L. avec AFP