BFMTV

La France "n'abandonnera jamais" la Centrafrique, assure Manuel Valls

Manuel Valls. (illustration)

Manuel Valls. (illustration) - AFP

La France "n'abandonnera jamais la Centrafrique" malgré le retrait annoncé de l'opération militaire française Sangaris, a affirmé dimanche soir le Premier ministre Manuel Valls après de nouveaux troubles meurtiers dans le pays.

Si "nous n'avons pas vocation à demeurer présents ad vitam aeternam" et que la force onusienne de la Minusca "doit monter en puissance", il est "hors de question de laisser ce pays seul", a-t-il assuré lors d'une interview accordée à France 24 et RFI.

Pour le Premier ministre, qui s'est dit "très inquiet" des nouvelles violences qui ont fait 25 morts cette semaine, "les Nations Unies, l'Union européenne et la France, ensemble, doivent permettre de sauvegarder la paix civile".

"Nous n'abandonnerons jamais ce pays", a-t-il dit, en écho au chef de la diplomatie Jean-Marc Ayrault, selon qui "la France ne laisse pas tomber la Centrafrique".

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, est arrivé dimanche soir à Bangui pour acter la fin de l'opération Sangaris qui aura mis fin aux tueries de masse en Centrafrique, sans parvenir à neutraliser les bandes armées qui terrorisent la population.

D. N. avec AFP