BFMTV

La folle journée d'Emmanuel Macron

L'annonce de la démission du ministre de l'Économie, ce mardi 30 août, a été finement mise en scène. Retour sur un agenda méthodiquement préparé.

Emmanuel Macron a remis ce mardi sa démission du gouvernement. Ce n'est pas une surprise pour le ministre de l'Économie, l'un des plus populaires membres du gouvernement, qui avait affirmé ne "pas être socialiste" et critiqué à plusieurs reprises la ligne fixée par François Hollande et Manuel Valls. L'ancien banquier d'affaires a même lancé en avril dernier son propre mouvement, "En marche", avec lequel il compte dresser un état des lieux d'ici dans l'optique de "peser en 2017". Toute la journée, l'annonce de cette démission s'est faite attendre.

Démission imminente

Ce mardi matin, Les Echos titrent sur un "départ imminent" du ministre. "Emmanuel Macron a décidé de quitter le gouvernement pour se consacrer à son mouvement En marche", rapporte le quotidien économique. Sa lettre de démission serait prête depuis plusieurs semaines. 

L'annonce à ses collaborateurs

Le ministre de l'Économie annonce à la mi-journée devant ses collaborateurs qu'il va présenter sa démission du gouvernement à François Hollande, indiquent à l'AFP plusieurs sources à Bercy. Les deux hommes pourraient acter le départ du ministre dans la journée, notamment à la suite d'un rendez-vous prévu entre les deux hommes à 15h à l'Élysée. 

Le SMS aux parlementaires

Dans l'après-midi, le ministre démissionnaire envoie ce message aux parlementaires qui le soutiennent, selon des informations de BFMTV:

"Je souhaite t'annoncer personnellement mon départ du gouvernement. Le moment est venu pour moi de poursuivre et d'amplifier en toute cohérence et de manière apaisée la dynamique lancée ces derniers mois. "En marche" portera les convictions, les positions et l'énergie de tous les progressistes. Je serais particulièrement heureux de travailler avec toi à la réussite de ce projet. Ce soir j'interviendrai au JT afin de donner tout son sens à cette décision et en vue de préparer les étapes à venir. Dans ce moment important de rénovation politique, je reste à ton écoute."

Rencontre à l'Élysée

Emmanuel Macron se rend en milieu d'après-midi en navette fluviale à l'Élysée pour rencontrer François Hollande. Après une brève rencontre sans déclaration ni image des deux hommes, le ministre démissionnaire retourne en navette à Bercy. Un entretien de trente minutes, "très simple et direct", selon l'entourage du président pour BFMTV.

Allocution attendue

Peu après, Emmanuel Macron annonce sur son compte Twitter qu'il prononcera une allocution depuis Bercy à 17h45. Une "simple déclaration", a indiqué à l'AFP son entourage.

Le communiqué officiel

A 17h15, le communiqué de l'Élysée tombe. Emmanuel Macron a démissionné "pour se consacrer entièrement à son mouvement politique". Le président l'a remercié pour l'action conduite depuis août 2014 et, sur proposition du Premier ministre, a aussitôt nommé Michel Sapin, ministre de l'Économie et des Finances

Selon l'entourage du chef de l'État, "Emmanuel Macron est venu voir le président de la République lundi matin à l'Élysée pour lui faire part de sa réflexion quant à son mouvement politique" alors qu'"à ce moment-là, il n'avait pas pris de décision quant à son avenir".

"Une nouvelle étape de mon combat"

L'ancien secrétaire général adjoint et conseiller économique de François Hollande à l'Élysée prononce une allocution en fin de journée depuis Bercy. Emmanuel Macron déclare qu'il souhaite "entamer une nouvelle étape de (son) combat politique" et "construire un projet qui serve uniquement l'intérêt général", sans pour autant se déclarer officiellement candidat à l'élection présidentielle de 2017.

L'ancien banquier d'affaires assure avoir démissionné du gouvernement après avoir "touché du doigt les limites de notre système politique", estimant que ces dernières avaient contrecarré sa volonté de réforme. 

C.H.A.