BFMTV

L'épouse de Michel Sapin fait condamner "Closer"

Michel Sapin et son épouse Valérie

Michel Sapin et son épouse Valérie - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Photographiée au mois de février en compagnie de Valérie Trierweiler, Valérie de Senneville a obtenu la somme de 8.000 euros à titre de réparation du préjudice moral subi.

Le magazine people Closer a été condamné jeudi par le tribunal de Nanterre à verser 8.000 euros pour "atteinte à la vie privée" à l'épouse de Michel Sapin, photographiée avec son amie Valérie Trierweiler lors de vacances à l'Ile Maurice. Le 6 mars, le même tribunal avait condamné le magazine à payer 12.000 euros de dommages et intérêts à l'ancienne compagne de François Hollande.

Valérie de Senneville, épouse du ministre du Travail, avait assigné l'hebdomadaire, propriété de Mondadori magazines France, suite à la publication de clichés la montrant en maillot de bain sur une plage de l'Ile Maurice avec l'ex-compagne du chef de l'Etat. Grand reporter au journal Les Echos, elle avait demandé 30.000 euros en réparation de son préjudice moral.

12.000 euros pour Valérie Trierweiler

Le tribunal n'a pas jugé nécessaire l'insertion dans l'un des prochains numéros de Closer d'un communiqué judiciaire demandé par Valérie de Senneville, estimant qu'il n'était pas établi que le magazine avait la volonté de poursuivre la publication à travers d'autres articles.

Le 7 février, Closer avait publié un article de quatre pages, accompagné de photos montrant Valérie de Senneville et Saïda Jawad, compagne de l'acteur Gérard Jugnot, en maillot de bain avec l'ex-compagne du chef de l'Etat, annoncé en Une du magazine avec la mention "Exclusif" et le titre: "Valérie Trierweiler, au soleil, elle prend sa revanche".

S.A. avec AFP