BFMTV

Gel de l'avancement des fonctionnaires: Peillon dément "formellement"

Le ministre de l'Education Vincent Peillon, à Paris le 29 août 2013.

Le ministre de l'Education Vincent Peillon, à Paris le 29 août 2013. - -

Deux quotidiens avançaient que le ministère de l'Education prévoyait de geler l'avancement des fonctionnaires. Vincent Peillon a rapidement démenti.

Le scénario d'un gel de l'avancement des fonctionnaires a-t-il été envisagé dans les couloirs du ministère? C'est ce qu'annonçaient mercredi soir Le Figaro et Les Echos.

D'après ces deux quotidiens, la mesure visait à économiser 1,2 milliard d'euros et devait être évoquée samedi lors du Conseil stratégique de la dépense publique à l'Elysée.

Mais l'entourage de Vincent Peillon a aussitôt démenti ces informations. Le ministre lui-même a démenti sur France Inter. "Je démens formellement les informations qui sont données et qui n'ont pas de sens", a déclaré le ministre de l'Education.

Une proposition "qui n'aurait aucun sens"

"Chacun le sait en particulier pour ce qui concerne les professeurs mais globalement les fonctionnaires ils ne méritent pas de porter des efforts de cette nature", a confirmé le ministre auprès de la radio publique.

Vincent Peillon a encore confirmé, afin de rassurer les fonctionnaires: "Il n'est absolument pas question que je fasse cette proposition qui n'aurait d'ailleurs aucun sens".

A.D.