BFMTV

Espionnage USA: pour Taubira, "il y aurait là un acte d'hostilité inqualifiable"

Christiane Taubira, la ministre de la Justice sur BFMTV, dimanche dans BFM Politique.

Christiane Taubira, la ministre de la Justice sur BFMTV, dimanche dans BFM Politique. - -

La Garde des Sceaux était l'invitée de BFM Politique ce dimanche. Elle est revenue sur l'espionnage supposé des institutions européennes par les autorités américaines.

Ce serait "un acte d'hostilité inqualifiable". Ces mots sont ceux employés par Christiane Taubira sur notre antenne à propos des allégations d'espionnage des institutions européennes par Washington rapportées par le journal allemand Der Spiegel ce matin.

"Entre l'Union Européenne et les Etats-Unis, nous savons à quel point cette histoire est quand même parcourue d'événement heureux, de solidarité, de compréhension et parfois d'incompréhension mais il y aurait là un acte d'hostilité inqualifiable si effectivement les institutions européennes sont sous surveillance des services secrets américains", a poursuivi la Garde des Sceaux.

La France en pointe sur ce dossier selon Taubira

La Garde des Sceaux a rappelé que "la France a été active dans l'initiative de la Commission européenne qui a déjà interrogé les pouvoirs américains" et que "le ministre des Affaires étrangères (Laurent Fabius) a renforcé au nom de la France une demande de confirmation éventuelle et d'explications".

L'Union européenne et l'Allemagne ont déjà réclamé des explications à Washington, à la suite de nouvelles allégations, attribuées au fugitif américain Edward Snowden, selon lesquelles Washington a espionné les bureaux de l'UE à Bruxelles et la mission diplomatique de l'UE à Washington.


A LIRE AUSSI:

>> Affaire Snowden: l'UE aurait été espionnée par la NSA

>> Edward Snowden, l'homme par qui le scandale Prism est arrivé

David Namias