BFMTV

Education: comment Peillon veut "raccrocher" 25.000 jeunes en 2014

A Nantes, Anthony (à droite de l'écran) a bénéficié, comme 23.000 jeunes, du plan de l'Education nationale de lutte contre le décrochage scolaire.

A Nantes, Anthony (à droite de l'écran) a bénéficié, comme 23.000 jeunes, du plan de l'Education nationale de lutte contre le décrochage scolaire. - -

Sur 140.000 jeunes repérés en décrochage scolaire l’année dernière, 23.000 ont été "raccrochés". En 2014, l'Education nationale vise le chiffre de 25.000.

Repérer et repêcher les "décrocheurs", telle est la mission que s'est fixé le ministère de l’Education nationale. Vincent Peillon veut parvenir à "raccrocher" cette année 25.000 jeunes ayant quitté le système scolaire sans qualification, après avoir dépassé l'objectif de 20.000 l'année dernière, selon le ministère.

Le ministre de l'Education nationale doit présenter mercredi le bilan de l'action contre le décrochage en 2013 et les perspectives pour 2014 lors d'un séminaire.

Un an après le lancement d'un plan contre le décrochage scolaire, 23.000 jeunes âgés de 16 à 25 ans ont été "raccrochés": 20.000 sont retournés en formation initiale et 3.000 effectuent un service civique, selon le ministère.

De plus, 11.000 jeunes bénéficient d'un "parcours de retour en formation" sous l'égide de la Mission de lutte contre le décrochage scolaire (MLDS): préparations au baccalauréat, stages de remotivation pour un retour en formation ou accompagnement pour une réinsertion professionnelle.

Sans diplôme, le risque de chômage double

Environ 140.000 jeunes quittent chaque année le système scolaire sans diplôme professionnel ni baccalauréat et ils sont deux fois plus exposés au chômage que les autres, rappelle le ministère. Le président François Hollande a fixé comme objectif de diviser par deux le nombre de décrocheurs pendant le quinquennat.

Pour ce faire, les jeunes se voient proposer outre le retour dans un lycée classique, l'apprentissage, une formation continue ou une solution mixte service civique-formation.

Plus de 180.000 jeunes ayant décroché ont ainsi été contactés pendant l'année 2013, et 34.000 d'entre eux ont été pris en charge dans les réseaux Foquale (Formation-qualification-emploi) mis en place en décembre 2012.

La lutte contre le décrochage passe à la fois par la prévention (lutte contre l'absentéisme, mesures contre l'orientation subie comme l'expérimentation du dernier mot aux parents en 3ème), et par des "solutions pertinentes" à ceux qui ont déjà décroché, indique le ministère.

D. N. avec AFP et V. Fèvre et P. E. Becet