BFMTV

Ecoutes: Taubira ironise sur sa nouvelle "peur des dates"

Christiane Taubira à la sortie du Conseil des ministres, mercredi 19 mars 2014.

Christiane Taubira à la sortie du Conseil des ministres, mercredi 19 mars 2014. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

VIDEOS - Les ministres étaient peu loquaces mercredi sur les nouvelles révélations concernant Nicolas Sarkozy. "Qu'est-ce que vous voulez? Que je vous donne une date? J'ai peur des dates", a répondu Christiane Taubira une semaine après s'être emmêlée les pinceaux sur le sujet.

Après les nouvelles révélations de Mediapart attestant que Nicolas Sarkozy a tenté d'entraver le cours de la justice, le gouvernement était peu loquace sur la question mercredi. Interrogés dans la cour de l'Elysée, plusieurs ministres ont évité les micros.

Arnaud Montebourg se contentant d'un "ça va?" adressé à la presse, Jean-Marc Ayrault renvoyant vers le point presse de la porte-parole Najat Vallaud-Belkacem et Chrisiane Taubira maniant l'ironie: "Qu'est-ce que vous voulez? Que je vous donne une date? J'ai peur des dates", a-t-elle lancé en référence au cafouillage de la semaine précédente.

Après avoir répondu aux questions sur le déficit de la Sécurité sociale (moins pire qu'attendu en 2013), Marisol Touraine pouvait plus difficilement esquiver les micros. Elle s'est contenté de rappeler que c'était à la justice qu'il appartenait d'examiner ces révélations.

Dans son point-presse, suivant le Conseil des ministres, la porte-parole du gouvernemet Najat Vallaud-Belkacem a expliqué que la question n'avait pas été abordée au conseil des ministres. "L'extrême gravité des accusations et des soupçons qui pèsent sur l'ancien président de la République est telle que les commentaires maintenant doivent laisser la place à la vérité. Il faut laisser travailler la justice", a-t-elle martelé.

K.L avec Adrien Gindre et images Florian Rivais