BFMTV

Bac 2013: pour le ministre Peillon, "ça va bien se passer"

BFMTV

Le ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon, a assuré mardi sur France 2 que le baccalauréat 2013 allait "bien se passer", après les nombreuses critiques d'enseignants et d'élèves sur l'épreuve orale en langue vivante introduite cette année dans le cadre de la réforme du lycée.

Les candidats des séries économique et sociale (ES), scientifique (S) et technologiques passent désormais deux épreuves orales en langue vivante, l'expression et la compréhension. En cours d'année dans leur établissement, les candidats écoutent trois fois un extrait audio ou vidéo d'une minute trente maximum en langue étrangère. Ils ont dix minutes pour rédiger un compte rendu en français.

Interrogé sur les risques possibles de distorsion entre établissements, les élèves étant notés par leur professeur, le ministre a estimé qu'il ne fallait pas "avoir peur du moindre changement". "Il n'y aura pas d'élèves cobayes."