BFMTV

Aéroport de Nantes: "Les travaux vont démarrer avant la fin du quinquennat", assure Benjamin Griveaux

Benjamin Griveaux

Benjamin Griveaux - STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Le porte-parole du gouvernement a également rappelé que les personnes qui ne détiennent pas de titre de propriété pour leur terrain à la fin de la trêve hivernale seront expulsées.

Dans une interview accordée à nos confrères de Ouest-France, le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, a affirmé que les travaux en faveur de la modernisation de l’aéroport Nantes-Atlantique "vont démarrer avant la fin du quinquennat".

Ces travaux sont la conséquence logique de la décision du gouvernement d’abandonner le projet de construction d’un nouvel aéroport à Notre-Dame-des-Landes. C’est donc le réaménagement de l’aéroport existant qui a été privilégié.

"Mais je veux rappeler que l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes n’aurait dans tous les cas pas été mis en service avant 2022 […], je peux vous assurer que cela n’aurait pas été possible, car il aurait fallu pour cela que la ZAD soit évacuée dès 2012", a poursuivi le porte-parole du gouvernement.

Les non-détenteurs de titre de propriété seront expulés

S’agissant des terrains, Benjamin Griveaux a rappelé que "l’État n’a pas vocation à les conserver". Selon lui, il "faut redonner un projet à cet espace, qui ne peut pas devenir une espèce de zone gelée après l’abandon de Notre-Dame-des-Landes".

Le gouvernement discutera "avec tout le monde", a également promis le porte-parole du gouvernement, précisant toutefois que "tout ceux qui ne seront pas détenteurs d’un titre de propriété pour leur terrain à la fin de la trêve hivernale devront être partis". "S’ils ne sont pas partis au 31 mars, ils seront expulsés", a-t-il encore prévenu.

P.L