BFMTV

Gilets jaunes: Laurent Nunez reconnaît "un échec" après les violences à Paris

Le secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Intérieur Laurent Nuñez, le 27 octobre 2018 à Versailles.

Le secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Intérieur Laurent Nuñez, le 27 octobre 2018 à Versailles. - Lucas Barioulet - AFP

Le secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur a assuré que "toute la chaîne de commandement" allait "être examinée".

Interrogé ce lundi matin sur RTL, deux jours après le 18e weekend de mobilisation des gilets jaunes qui a été émaillé de nombreuses violences à Paris, le secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur Laurent Nunez a avoué des "dysfonctionnements" et une situation "d'échec".

"Il faut que l’on examine ce qui a dysfonctionné", a-t-il encore expliqué à l'antenne, assurant que "toute la chaîne de commandement" allait "être examinée".

Pour lui, les manifestants présents dans les rues parisiennes étaient "tous radicalisés" et "tous ultra".

Edouard Philippe "fera ses propositions"

De son côté, le Premier ministre Edouard Philippe avait plus tôt dans le week-end également reconnu des "dysfonctionnements" du dispositif de sécurité. Il avait identifié des "insuffisances" du maintien de l'ordre "dans son exécution" qui n'ont pas permis d'éviter le saccage d'une partie des Champs-Elysées.

En réponse, Edouard Philippe "fera ses propositions d'adaptation au président de la République demain à 11h30 pour renforcer la doctrine d'emploi des forces de l'ordre "et s'assurer à tout moment de la fermeté de son exécution", a indiqué Matignon. Il "rendra publique ces mesures rapidement", a-t-il été également précisé.

Hugo Septier