× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Mis à jour le
Gérard Filoche
 

La figure de l'aile gauche du PS a été exclu du parti après son tweet antisémite.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • beaudolo
    beaudolo     

    Qui est Filoche : un instable !
    Après avoir obtenu une licence et un certificat de maîtrise de philosophie à Rouen en 1968, il est successivement moniteur, facteur, conducteur de train, manutentionnaire, chauffeur-livreur, maître-auxiliaire, enseignant de philosophie, journaliste, un des dirigeants du quotidien Rouge du 15 mars 1975 au 29 janvier 1979, ouvrier du livre, puis contrôleur du travail à la formation professionnelle de 1982 à 1985. Nommé inspecteur du travail pour ses 40 ans en 1985, il exerce ses fonctions d'abord dans l'agriculture en Champagne-Ardenne de 1987 à 1989, ensuite à Paris, 3e arrondissement de mars 1989 à avril 2003 et enfin, 2e arrondissement jusqu'à sa retraite en décembre 2010.
    Enfin, il a été nommé « personnalité qualifiée » de 1999 à 2001 au Conseil économique et social par Lionel Jospin, où il fit adopter un « avis » sur les « 20 ans de CHSCT ».
    Ah qu’est-ce qu’on est bien dans la politique quand on ne sait rien faire !Ah qu’il est confortable d’avoir des amis en politique, et être de gauche quand on doit passer au tribunal !
    En 2007, il est menacé d’être mis en examen par le juge Yves Madre pour avoir menacé dans son activité professionnelle régulière un employeur de lui dresser un procès-verbal : le patron porte plainte pour « chantage ». Le juge interroge Gérard Filoche (en présence de son avocat) pendant cinq heures au Palais de justice de Paris, le vendredi 9 mars 2007, et renonce, finalement, à le mettre en examen.
    À la fin de l'année 2009, Gérard Filoche est mis en examen puis renvoyé en correctionnelle pour chantage puis entrave au fonctionnement du comité d'entreprise de Guinot - Mary Cohr4 à l'été 2004. Lors de la séance du comité d'entreprise statuant sur le licenciement d'une déléguée syndicale CGT, Gérard Filoche aurait imposé sa présence et exercé des pressions sur les membres du comité d'entreprise.
    Dans cette même affaire, le comité d'entreprise donna un avis indicatif favorable au licenciement de la déléguée syndicale, Gérard Filoche refusa de donner l'autorisation de licenciement, le ministère du Travail cassa cette décision, puis le tribunal administratif confirma la légitimité de la décision de Gérard Filoche contre l'avis du directeur général du travail, Jean-Denis Combrexelle. Le 12 octobre 2011, il est relaxé en première instance par le tribunal correctionnel de Paris. L'institut de beauté ayant fait appel du jugement, le 3 juillet 2012 la Cour d’appel du TGI de Paris, après huit ans de procédures, juge irrecevable la plainte attribuée au CE Guinot. L'administration, qui la lui avait refusée, finit par lui accorder la « protection fonctionnelle » dans cette affaire le 26 juillet 2012.

  • boulette34
    boulette34     

    Exclu du PS ? Pauvre homme, il ne s'en remettra jamais

  • otermaio
    otermaio     

    Eh , oui , il y a des choses qu’il vaut mieux éviter

Votre réponse
Postez un commentaire