BFMTV

Fusion des régions : "fin de partie" à la fin de l'année

-

- - -

Le député socialiste a expliqué ce mardi que les collectivités territoriales avaient jusqu'à fin 2014 pour discuter.

Thierry Mandon, député socialiste de l'Essonne et porte-parole du groupe socialiste à l'Assemblée nationale était ce mardi sur RMC. il est revenu sur les chiffres du chômage et la réforme territoriale.

Le député est revenu sur les précisions apportées par François Hollande : "Jusqu'à la fin de l'année, les régions, les départements, les métropoles" discutent et négocient avant une "fin de partie", fin 2014.

Interrogé sur le pacte de responsabilité, Thierry Mandon a estimé qu'il s'agissait d'une "charpente" qui n'allait pas tout régler. "Il faut aller plus loin que le pacte, il faut réorganiser notre marque France", a-t-il d'ores et déjà annoncé.

Quant à savoir si des contreparties seront exigées auprès du patronat, Thierry Mandon a estimé qu'il fallait "être lucide". "Il y a des branches professionnelles qui aujourd'hui peuvent s'engager sur des objectifs précis et chiffrés en matière d'emploi", a assuré le socialiste citant l'aéronautique - "une branche qui a des perspectives de croissance", l'informatique, et la propreté - à qui on peut "demander de meilleures conditions de travail".

"Dans les accords de branche il peut y avoir des objectifs précis chiffrés, bien sûr, après ils ne sont pas contraignants", a encore confirmé le député.

Mais "il y a des branches qui sont en grande difficulté" a admis Thierry Mandon, et "il faudra mettre la barre à un niveau suffisant pour qu'elles puissent la sauter. Cela ne sert à rien de faire croire qu'on va créer artout des emplois".

"L'idée, c'est l'entreprise pour les salariés", a détaillé Thierry Mandon.

La rédaction