BFMTV

Salon de l'agriculture: "la déclaration d'amour" de Marine Le Pen

Marine Le Pen est venue faire "une déclaration d'amour aux agriculteurs français" au Salon de l'agriculture.

Marine Le Pen est venue faire "une déclaration d'amour aux agriculteurs français" au Salon de l'agriculture. - -

VIDEOS - En visite au Salon de l'agriculture, Marine Le Pen est venue faire mardi "une déclaration d'amour aux agriculteurs français" et une "déclaration de guerre au marché transatlantique".

C'est avec ses grands sabots que Marine Le Pen a débarqué au Salon de l'agriculture mardi matin. Sans détour, la présidente du Front national a déclaré à la presse être venue faire "une déclaration d'amour aux agriculteurs français" et une "déclaration de guerre au marché transatlantique".

La leader frontiste estime que le projet de traité de libre-échange entre l'Union européenne et les Etats-Unis est "la mort programmée de l'agriculture française soutenue et impulsée par l'UMP et le PS". "Les nombreux élus que nous enverrons au Parlement européen mèneront la guerre contre le traité de libre-échange transatlantique", a-t-elle ajouté faisant mine d'appartenir au seul parti préoccupé par la question.

L'insécurité des agriculteurs

Si comme les années précédentes Marine Le Pen a été plutôt bien accueillie, il n'est pas sûr que sa déclaration suffise à convaincre les agriculteurs de voter pour celle qui prône une suppression de la PAC européenne (politique agricole commune) pour la remplacer par une PAF (politique agricole française).

En plus de la PAC, des OGM ou du traité de libre échange, au détour des allées, Marine Le Pen a aussi parlé d'une se ses thèmes favoris: l'insécurité. Rappelant que de plus en plus d'agriculteurs sont victimes de cambriolages, Marine Le Pen a jugé que "les services publics ne répondent pas" à cette situation.

Pour arpenter les allées du salon, Marine Le Pen était accompagnée de sa nièce, la députée Marion Maréchal Le Pen et du candidat aux municipales de Paris Wallerand de Saint Just. Elle s'appuyait également sur son conseiller agriculture, ruralité, environnement et transports: Leif Blanc avec qui elle a trinqué au stand des brasseurs.

Karine Lambin avec Pauline de Saint-Rémy