BFMTV

Idées, programme: qui est vraiment Marion Maréchal-Le Pen?

Marion Maréchal-Le Pen le 29 mars 215 à Carpentras, après le second tour des élections départementales.

Marion Maréchal-Le Pen le 29 mars 215 à Carpentras, après le second tour des élections départementales. - Bertrand Langlois - AFP

Décrite comme une "surdouée" par sa tante, Marion Maréchal-Le Pen n'hésite pourtant pas à prendre ses distances avec les idées de la patronne du Front national pour revendiquer des positions plus proches de celles de son grand-père.

En pleine crise politique et familiale au Front national, Marion Maréchal-Le Pen a brillé par son silence. Tout en interventions rares et contrôlées, alors que sa tante et son grand-père s'invectivaient par médias interposés, elle a su attirer les regards vers elle. La jeune députée du Vaucluse est désormais en lice pour obtenir la tête de liste de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur.

Décrite comme "surdouée" par sa tante, Marion Maréchal-Le Pen est un pur produit de son parti. Mais dans les idées, les nuances demeurent. "Je suis dans le FN de Marine Le Pen", explique-t-elle à La Provence. "Je ne suis pas d'accord sur tout, c'est normal, mais je suis entrée pour les mêmes motivations qu'elle". Au jeu des sept différences, on trouve en effet d'importantes nuances. Tour d'horizon.

> La sortie de l'euro? Peu d'enthousiasme

Economiquement, la députée du Vaucluse défend des idées libérales, proches de celles défendues par Jean-Marie Le Pen. La sortie de l'euro prônée par l'ancien chevènementiste Florian Philippot, proche de Marine Le Pen, suscite peu d'enthousiasme chez la jeune femme: "j'en suis de plus en plus convaincue", lance-t-elle du bout des lèvres à l'AFP. Et si elle se laisse convaincre, la jeune femme préfère parler liberté des entrepreneurs que retour à une monnaie nationale.

> Radicalement opposée au mariage homosexuel

Sur les sujets sociétaux, on la trouve plus radicale que sa tante. Si toutes deux ont affiché dans le passé leur opposition au mariage homosexuel, Marion Maréchal-Le Pen, elle, défile en compagnie de la Manif pour tous quand sa tante s'abstient. Dans un entretien à Valeurs actuelles, elle réprouve aussi la nomination de Sébastien Chenu, fondateur de Gaylib, au sein du Rassemblement bleu marine.

Sur l'IVG aussi, cette jeune mère d'une enfant de 7 mois n'hésite pas à afficher son opinion, usant sur Twitter d'une métaphore qui a surpris. 

> Radicalité sur l'islam

Twitter lui sert parfois de moyen de contestation. Alors que Marine Le Pen demande aux responsables locaux du FN de ne pas relayer la vidéo d'Aymeric Chauprade sur l'islam, sa nièce ne se prive pas de la poster sur le réseau social. 

Si elle revendique des positions plus radicales, Marion Maréchal-Le Pen s'oppose comme sa tante à la peine de mort et désavoue, même tardivement, les sorties révisionnistes et antisémites de Jean-Marie Le Pen.

"Marion Maréchal Le Pen est une assez bonne synthèse entre la nouveauté qu'elle incarne par son âge et la continuité qu'elle représente grâce au soutien de son grand-père", analyse dans Le Figaro Jean-Yves Camus, spécialiste de l'extrême droite. De son côté, l'élue du Vaucluse dit dans La Provence espérer "ne pas être la marionnette" de son grand-père ni de sa tante. Une chose est sûre: la crise traversée par le FN la semaine dernière a marqué un étape dans l'évolution de Marion Maréchal-Le Pen.

https://twitter.com/ariane_k Ariane Kujawski Journaliste BFMTV