BFMTV

Agression à la prison de Vendin-le-Vieil: Marine Le Pen se rend auprès des surveillants

Marine Le Pen, à Vendin-le-Vieil

Marine Le Pen, à Vendin-le-Vieil - Capture BFMTV

Marine Le Pen, la présidente du Front national, accompagne vendredi matin le député de la circonscription du Pas-de-Calais Bruno Bilde, à la prison de Vendin-le-Vieil où les surveillants ont entamé une grève. Un mouvement déclenché par l'agression, jeudi, de trois de leurs collègues par un détenu radicalisé. 

"Il s’agit d’une étape supplémentaire franchie dans l’ultraviolence dans un centre pénitentiaire déjà tristement célèbre pour les agressions régulières d'agents par des détenus radicalisés, et qui s’apprête par ailleurs à accueillir Salah Abdeslam", a dénoncé jeudi dans un communiqué Bruno Bilde.

Jeudi, un détenu de 52 ans, condamné pour complicité dans l'attentat de Djerba en 2002 qui a fait 19 morts, a attaqué au couteau de cuisine trois gardiens au moment de sortir de sa cellule pour passer un coup de téléphone. L'un a été blessé à la tête, l'autre à la carotide et le troisième à la poitrine. Le parquet antiterroriste s'est saisi de l'enquête.

J.C.