BFMTV

Frêche : « Ségolène a perdu et c'est une chance pour elle »

-

- - -

Alors que la tension monte au PS entre les partisans de Martine Aubry et Ségolène Royal, Georges Frêche, soutien de Royal, préfère voir dans la défaite de sa candidate, une victoire à long terme.

[Retour au dossier spécial PS]

Invité ce matin sur RMC, Georges Frêche, président du conseil régional de Languedoc Roussillon et membre du PS depuis sa création, est revenu sur la question qui agite son parti depuis les résultats très serrés de l'élection du premier secrétaire : les militants du PS doivent-ils voter à nouveau ?
« Ça me paraît un faux problème. Moi, j'ai soutenu Ségolène Royal, donc je suis plutôt de l'avis de Manuel Valls : si on veut revoter, on peut revoter. Mais pour moi, ça n'a aucune importance. Ce qui se passe, c'est une question de fond : Sarkozy a remis en selle l'UMP il y a 4 ans, et ça a permis son élection. Aujourd'hui le PS est en train de passer du 20ème au 21ème siècle. Les deux femmes présentées sont des femmes honorables, de qualité. Martine Aubry est quelqu'un de très bien, je n'ai rien à dire contre elle. Mais elle représente le parti de Jaurès, de Guez, de Blum, le parti qui a fait un siècle. Ce parti c'est le mien, j'y ai milité 35 ans, je l'aime, mais c'est fini.
L'avenir c'est un parti de supporters, un parti à l'américaine, un parti démocrate. Avec Ségolène Royal, qui n'est pas parfaite, mais qui a beaucoup de qualités et qui s'est beaucoup améliorée depuis 7-8 mois. Peu importe qui a gagné, on peut dire que le parti est divisé en deux : l'un tourné vers le 20ème siècle, l'autre vers le 21ème. »

Critique envers les éléphants du PS, Georges Frêche voit la "défaite" de Ségolène Royal comme une victoire : « Mon ami Vincent Peillon propose une "commission des sages". Je crois que c'est une bonne chose. D'un côté, Martine Aubry a derrière elle 5 éléphants candidats à la présidentielle - Strauss-Kahn, Hollande, elle-même qui ne va pas tarder à se sentir pousser des ailes, Fabius, Delanoë. De l'autre côté, Ségolène est seule, donc elle a déjà gagné. Le mieux pour elle, c'est qu'elle continue à perdre 40 voix, parce que c'est comme si elle avait gagné : pendant 2 ans, elle va être à l'abri des coups de boutoirs de tous ses adversaires. Je pense que c'est une chance pour elle. Elle peut pendant 2 ans préparer tranquillement le programme du parti. »

La rédaction