BFMTV

Frêche : « Le PS doit s'allier au Modem »

BFMTV

Rien n'est joué pour 2012, d'après Georges Frêche. Certes le PS traverse une période difficile, mais pour le président de la Région Languedoc Roussillon, le parti peut encore faire face à Sarkozy.

42, 50 ou 100... peu importe le nombre de voix qui séparent Martine Aubry de Ségolène Royal. Pour Georges Frêche, président du conseil régional de Languedoc Roussillon et membre du PS depuis sa création, ce qui compte ce sont les élections présidentielles de 2012. Et pour lui, la victoire de la gauche repose sur la question houleuse de l'alliance du PS au Modem de François Bayrou :
« Je le disais déjà il y a 10 ans : il faut s'allier au Modem. On ne peut pas faire la fusion tout de suite. Elle se fera dans 10 ans. Il faut qu'on vote, si Bayrou arrive en tête, on se rangera derrière lui. S'il arrive second - ce que je pense, il doit se ranger derrière Ségolène Royal et on fera l'union. Et c'est avec ça qu'on peut battre Sarkozy. Parce que, contrairement à ce qu'on dit, rien n'est joué. Les élections présidentielles c'est dans 4 ans. Il va passer beaucoup d'eau sous les ponts en 4 ans. Donc rien n'est joué maintenant. Aujourd'hui, Sarkozy plastronne, et tout... Attention, il en fait trop. D'ailleurs, il a compris : il commence à se taire. Il ferait mieux de s'occuper des affaires de l'Etat, c'est son rôle. »

La rédaction