Mis à jour le
François Fillon défend l’accord franco-allemand
 

Le Premier ministre répond à Standard and Poor’s, qui menace de dégrader la note souveraine de la France et de 14 autres pays européens.

Inscrivez-vous à la Newsletter Politique

Newsletter Politique

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire