× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
In this file picture taken on May 1, 2015 French far-right Front National (FN) party's vice-president Florian Philippot during the party's annual rally in honour of Jeanne d'Arc (Joan of Arc) in Paris. A decssion is expected on June 30, 2015 in the appeal concerning Closer magazine, initially ordered by the court to pay 20,000 euros in damages to Florian Philippot for the "outing" the vice president of the Front National.
 

Sur France Info, ce mercredi, Florian Philippot a expliqué que le Front national, dont il fut le numéro 2, était "un adversaire politique", au même titre que les autres partis concurrents de son mouvement Les Patriotes. 

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • caramel23
    caramel23     

    adversaire ??????? quel prétention , on ne mélange pas les torchons avec les serviettes

  • Stop haine
    Stop haine     

    C’est un nouvel épisode de la guerre des boutons, avec Philippot et la comtesse de Montretout dans les rôles titres ! Pathétique, pitoyable et misérable sont les trois qualificatifs qui me viennent aussitôt à l’esprit. Si de ce combat de coqs déplumés, ne pouvait subsister que le tombeau des illusions de l’extrême droite française ...

  • mamily
    mamily     

    Pauvre Philippot ! Il va se rendre compte que sans le FN il ne serait rien ! Et les adhérents des autres partis ne veulent pas de lui et les adhérents FN ne l'ont jamais accepté ! Et cracher dans la soupe est toujours mal vu

Votre réponse
Postez un commentaire