Fin de l'ISF: en coulisses, les députés s'activent pour taxer plus lourdement les biens de luxe

Les députés LREM vont présenter des amendements après la polémique sur l'ISF.
 

Après plusieurs jours de discussions, les députés LREM s'apprêtent à déposer des amendements pour taxer davantage les yachts, voitures de course et autres produits de luxe, désormais exclus de l'ISF. Objectif: éteindre la polémique sur la suppression de cet impôt.

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Jeancause
    Jeancause     

    Le gouvernement a décidé, sans que cela ne soulève la protestation de la représentation nationale, de ne taxer à l’ISF que le seul patrimoine immobilier qui, il est vrai, outre la TVA à 20% que perçoit l’Etat sur sa construction, ne rapporte rien ( !) à l’économie française et notamment aux PME : entretien, fournitures et maintenance (nettoyage, espaces verts, fluides, réparations diverses, ascenseurs, dispositifs de sécurité, chaudières, surpresseurs, etc, etc…)

    Et si ces députés pensaient aussi et enfin à inclure dans leur projet de taxation des biens de luxe les oeuvres d’art qu’une caste de privilégiés s’est empressée de faire écarter de l’ISF sous l’ère socialiste.
    A part à son propriétaire qui peut en faire commerce à tout moment, que rapporte à l’économie française l’accumulation d’œuvres d’art pour échapper ainsi l’ISF ?

Votre réponse
Postez un commentaire