BFMTV

Favoritisme : "S'ils veulent m'exclure, qu'ils le fassent", assure Tardy

Lionel Tardy

Lionel Tardy - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

"On veut me détruire !" Réaction de JF. Copé après les accusations du Point jeudi concernant un possible favoritisme envers une société dirigée par des proches de JF. Copé. Sur RMC, L.Tardy qui accuse Copé, persiste. tout le monde savait.

Lionel Tardy était invité sur RMC ce vendredi matin. Le député UMP qui affirme que tout le monde à l'UMP connaissait cette histoire de favoritisme maintient ses propos et ne craint ni la plainte de Jean-François Copé a son encontre, ni une éventuelle exclusion de l'UMP. "Moi je dis ce que j'ai à dire. S'ils veulent m'exclure du parti qu'ils le fassent, ça ne me pose pas de problème, je n'ai pas besoin de la politique pour vivre donc je dis ce que j'ai à dire", explique-t-il.

"Hé bien j'aurai une plainte

Dans cette affaire, le magazine Le Point affirme que le patron de l'UMP a favorisé une agence de communication appartenant à deux de ses proches durant la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2012. Des prestations auraient été surfacturées à hauteur de 8 millions d'euros.

Jean-François Copé affirme qu'il va porter plainte pour diffamation. : " Hé bien j'aurai une plainte. Ce personnage a déjà fait beaucoup de mal à l'UMP, il continuera, il y aura une plainte et je serai exclu de l'UMP… voilà".

|||Pensez-vous "qu'on veut détruire" Copé?

La rédaction