BFMTV

Amazonie: pour Manon Aubry, les 20 millions d'aide du G7 équivalent à "éteindre un incendie avec un verre d'eau"

La députée européenne La France insoumise était l'invitée de BFMTV-RMC ce mardi matin.

Invitée ce mardi matin de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV-RMC, Manon Aubry, députée européenne LFI, a estimé que l'aide d'urgence de 20 millions de dollars promise par les pays du G7 pour aider le Brésil à lutter contre les feux en Amazonie - aide rejetée depuis par le gouvernement brésilien - est "comme essayer d'éteindre un incendie avec un verre d'eau". "Il ne faut pas être dupe sur ces 20 millions", a-t-elle jugé.

"Il faut questionner notre responsabilité"

Pour la députée européenne, sur le sujet des incendies au Brésil et dans toute la forêt amazonienne, "il faut questionner notre responsabilité, y compris de la France, de l'Union européenne, dans la déforestation".

"Il n'y a aucune décision de la part de l'Union européenne, de la part du G7, pour stopper l'importation de soja, qui est une des premières causes de la déforestation au Brésil. On pourrait imaginer des sanctions commerciales à l'égard du Brésil", a fait valoir Manon Aubry. 

Le Brésil a rejeté lundi l'aide proposée par les pays du G7 pour combattre les feux en Amazonie, a annoncé un haut dirigeant du pays, demandant à Emmanuel Macron de s'occuper de "ses colonies" et le raillant pour l'incendie de Notre Dame.

"Nous remercions (le G7 pour son offre d'aide, ndlr), mais ces moyens seront peut-être plus pertinents pour la reforestation de l'Europe", Onyx Lorenzoni, chef de cabinet du président Jair Bolsonaro, dont le rôle est équivalent à celui d'un chef de gouvernement.
A.S.