BFMTV

Explosion à Lyon: Castaner évoque le profil "étrange" du suspect

Christophe Castaner le 3 mai 2019.

Christophe Castaner le 3 mai 2019. - GERARD JULIEN / AFP

Ce mardi matin, le ministre de l'Intérieur a livré, sur C-News, quelques détails sur l'homme suspecté d'avoir posé un colis piégé devant un magasin "Brioche dorée" à Lyon vendredi dernier.

En 72 heures, les 330 policiers mobilisés par l'affaire sont parvenus à mettre la main au collet de l'homme suspecté d'avoir fait sauter un colis piégé vendredi en fin d'après-midi rue Victor Hugo à Lyon.

Le profil de ce jeune homme de 24 ans, titulaire d'une licence en informatique, arrivé en France en 2018 et domicilié, en famille, à Oullins dans la banlieue lyonnaise, demeure cependant nébuleux au lendemain de son interpellation. Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner l'a confirmé ce mardi matin à l'antenne de C-News: "On ne connaît ni le profil l’ayant amené à cet acte, ni ses mobiles".

Des achats sur internet déterminants

Le ministre a noté le "caractère étrange" de ce dossier, découlant, outre l'obscurité de ses origines, du contraste entre la sophistication technique de l'engin explosif mis au point et la faiblesse de la charge. Le silence têtu du suspect face aux enquêteurs explique en partie la persistance du mystère.

"Il est toujours assez peu loquace, le travail des policiers va être de lui démontrer sa responsabilité. Et je ne doute pas qu’il sera contraint de les reconnaître", a affirmé Christophe Castaner qui a relevé qu'il était effectivement inconnu des services de police jusqu'alors. Il n'a en revanche rien dit quant à son éventuelle nationalité algérienne, remarquant que cette dimension de l'état-civil du suspect ne changeait ni n'ajoutait rien aux faits. 

Par ailleurs, il s'avère que le suspect, initialement décrit comme étudiant, n'avait pourtant pas pu s'inscrire dans un établissement français. Le ministre de l'Intérieur a détaillé:

"Il avait des visas de courts séjours puis il a fait une demande de visa étudiant, mais ne l’a pas obtenu." Christophe Castaner a révélé ce qui avait permis d'identifier le suspect: "Il a fait de nombreux achats et en particulier sur internet, ça a fait partie des investigations. Nous avons analysé des heures et des heures de vidéo et à partir d’achats qu’il a pu faire on a pu le ‘loger’ et l’interpeller."

Alors que les parents et le frère de l'individu arrêté ont également été placés en garde à vue, tandis que sa sœur a été entendue en audition libre, Christophe Castaner a commenté son milieu familial: "C’est un profil extrêmement classique. Les parents sont en France avec un titre de séjour régulier, ils travaillent."

Robin Verner