BFMTV

Évreux: le candidat LaREM à la mairie porte plainte après des inscriptions nazies près de son local

Les inscriptions nazies ont été découvertes dimanche 12 janvier 2020.

Les inscriptions nazies ont été découvertes dimanche 12 janvier 2020. - Capture d'écran du compte Twitter de Guillaume Rouger

Les faits se sont produits dans la nuit du 11 au 12 janvier. Le candidat, Guillaume Rouger, a annoncé sur Twitter avoir déposé plainte.

"Le Reich en marche", "Macron assassin". Des inscriptions nazies ont été découvertes sur un trottoir d'Évreux, dans l'Eure, face au local de campagne du candidat La République en marche (LaREM) à la mairie, Guillaume Rouger, rapporte le site Actu.fr.

Leur présence a été constatée dimanche 12 janvier au matin. Des insignes SS ainsi que des croix gammées ont également été tracées à la craie, précise France Bleu

Sur Twitter, le candidat soutenu par la majorité présidentielle a annoncé dimanche matin avoir porté plainte.

"Certains veulent me faire taire et m'empêcher de porter notre projet. Je ne lâcherai jamais ce combat pour ma ville", écrit-il également.

Plusieurs réactions politiques

La découverte des inscriptions a provoqué plusieurs réactions dans la classe politique, allant jusqu'au ministre de l'Économie Bruno Le Maire. Sur Twitter, ce dernier a condamné "fermement la dégradation de la permanence du candidat. (...) La politique c'est le débat, pas l'insulte ni la violence".

Deux députés LaREM de l'Eure, Bruno Questel et Fabien Gouttefarde, ont également réagi via le même canal, apportant leur soutien au candidat à la mairie d'Évreux.

Clarisse Martin