BFMTV

Européennes: des ministres téléphonent aux électeurs pour les encourager à voter LaREM

A quelques jours du scrutin des européennes, les membres du gouvernement se mobilisent, par téléphone, pour convaincre les électeurs de se rendre aux urnes.

"Allô, avez-vous prévu d’aller voter dimanche ?" Ce jeudi, vous avez peut-être reçu ce type d'appel, avec, à l'autre bout du fil, Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat à l'égalité entre les femmes et les hommes, ou Agnès Buzyn, ministre de la Santé. Et ce n'est pas un canular.

Comme le rapporte Le Parisien, les membres du gouvernement volontaires sont incités à participer à une opération "phoning" un peu particulière: chaque marcheur doit appeler cinq de ses proches pour les convaincre de voter pour la liste Renaissance dimanche aux européennes. De nombreux ministres ont participé à cette initiative, baptisée "EuropeChallenge", comme le rapporte sur Twitter le compte officiel du groupe LaREM. 

"Traditionnellement les élections européennes ne sont pas des élections qui mobilisent beaucoup, donc nous, au siège de La République en Marche, nous voulons mobiliser, nous voulons partager notre enthousiasme et faire en sorte que pas une seule voix ne manque pour la liste Renaissance le 26 mai", a ainsi expliqué Marlène Schiappa au micro de LCI.

L'opération "phoning" tombe à pic pour montrer son implication, les ministres étant mis sous une pression "phénoménale" par Emmanuel Macron, selon un conseiller cité par Le Parisien

Autorisés à faire campagne

Si la participation des membres du gouvernement à cet "Europe Challenge" pourrait en surprendre plus d'un, les ministres sont pourtant bien autorisés à participer à une campagne électorale, à la condition de ne pas utiliser les moyens de l'Etat, rappelle le service Checknews du quotidien Libération.

Dans le cadre du déplacement à un meeting ou à une opération de tractage, il est indiqué sur le site vie-publique.fr que: "les déplacements de ministres restent autorisés dès lors qu’ils sont organisés dans le cadre de leur périmètre ministériel. Si un ministre se déplace pour soutenir un candidat, son déplacement ne peut pas être financé par des fonds publics."

Téléphone, meeting, tractage... tous les moyens sont bons pour encourager les électeurs à se rendre aux urnes dimanche. Car, selon plusieurs plusieurs enquêtes d’opinion publiées durant la semaine, l’abstention pourrait encore atteindre la barre des 60% cette année, avec des effets qui seront décisifs sur les résultats.

Clément Boutin