× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Les conséquences politiques d'un échec de la primaire de gauche seraient grandes.
 

Si les organisateurs ne s'attendent pas à un engouement comparable à celui suscité par la primaire à droite, ils espèrent une participation correcte. Mais même avec des ambitions modestes, le pari reste risqué.

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • beaudolo
    beaudolo     

    "Et si la primaire à gauche tournait au fiasco?" Si ça pouvait libérer la France de l'utopie socialiste!

  • Henri Zotto
    Henri Zotto     

    "Un candidat mal élu aurait du mal à rassembler les siens et surtout à rassembler les gauches"
    Une seule gauche participé à cette primaire, le PS. Le but n'est donc pas de réconcilier les gauches mais le PS qui peut encore avoir des idées de gauche (Hamon) ou de droite (Valls) mais qui dans tous les cas aura une politique de droite libérale.

Votre réponse
Postez un commentaire