× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
French Prime minister Manuel Valls (R) talks with his Economy and Industry Minister Emmanuel Macron during the opening of the 3rd forum on partnerships between France and Algeria on April 10, 2016 in the capital Algiers.
 

INFOGRAPHIE - François Hollande évincé de la course présidentielle, ses derniers fidèles cherchent désormais quel candidat soutenir pour 2017. Les têtes se tournent vers Manuel Valls et Emmanuel Macron.

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Google-100695496399431453968
    Google-100695496399431453968     

    Pourquoi Macron ne vient pas jauger sa force politique naissante ("En Marche") à la Primaire et en profiter pour la confronter au versant centriste du socialisme fort bien construit par "Nouvelle Donne", réparti entre le centre-droit de Jean-Luc Bennahmias et le centre-gauche de Pierre Larrouturou ?... Pourquoi un tel renoncement ?... Sans doute qu'Emmanuel Macron s'estime capable de pouvoir se vendre à n'importe quel président ou candidat du second tour ?... Non Macron !... les électeurs n'ont pas la mémoire suffisamment courte pour ne pas déceler un tel marchandage !... Avec en plus la quasi certitude que Macron ne franchira pas la barre des 5% en restant ainsi à l'écart alors que si il venait à la Primaire tout en restant candidat indépendant au 1er tour de la Présidentielle, c'en serait la quasi certitude de la franchir... Ah !... mais au fait les Socialistes, comment faites-vous avec les candidats de votre Primaire, sont-ils définitivement interdits de candidature au 1er tour de la Présidentielle si ils perdent leur Primaire ?... Sont-ils recalés ?... C'est un peu le cas de Juppé dans le primaire de la Droite et du Centre, sorti en échec mais pas mat, qui pourrait présenter une candidature commune avec Bayrou et Macron !

    Valls candidat ne fera que reproduire la forme politique de son prédécesseur sans trop la modifier... À preuve du contraire, où était le 1er Ministre Valls pour défendre et aider Cécile Duflot et Montebourg pour qu'ils ne quittent pas le gouvernement alors qu'ils y étaient ?... Dans le régime de la terreur des gouvernances socialistes qui brisent l'équilibre du quotient électoral de leurs partenaires ?...

    Ou bien se présentera-t-il totalement transformé ?... Tel un "Che Rocardien" s'excusant d'avoir été le bras-droit de Hollande !... Ça ce serait dans l'hypothèse de donner de la hauteur "à Gauche" mais plus probable est qu'il se contente de défendre le simple bilan de François Hollande, uniquement pour assurer", durant les débats de la Primaire...

Votre réponse
Postez un commentaire