BFMTV
en direct

Pour Jean Castex, la priorité "pour sortir de cette crise, c'est la vaccination"

Le Premier ministre Jean Castex tient une conférence de presse à 18h ce jeudi aux côtés de plusieurs ministres, alors que la circulation du Covid-19 reste élevée en France, et que plusieurs cas du variant britannique ont été identifiés.

Vaccination Covid-19: un décès en Ehpad sans lien avéré avec le vaccin

Un résident d'Ehpad est mort deux heures après une injection du vaccin Pfizer/BioNTech contre le Covid-19 mercredi, mais le décès de cette personne aux "antécédents médicaux" et sous "traitement lourd" ne peut pas à ce stade être imputé au vaccin, selon l'Agence du médicament ANSM.

"Aucun effet indésirable immédiat n'a été constaté suite à la vaccination", et le patient ne présentait pas de signes physiques de réactions allergiques, a indiqué l'ANSM jeudi dans un point sur la campagne de vaccination, sans préciser l'âge ou le sexe du patient.

Appel à l'aide d'un Ehpad des Deux-Sèvres qui a 83 résidents positifs sur 86

Un Ehpad des Deux-Sèvres, qui a 83 résidents positifs au coronavirus sur 86 (96%), a lancé jeudi un appel urgent pour recevoir des renforts "soignants et non-soignants", a-t-on appris auprès de la mairie.

Trois décès ont été enregistrés en trois jours, ceux de personnes fragilisées par d'autres pathologies.

D'aucun cas de Covid-19 il y a trois semaines, l'Ehpad de Secondigny est passé à "quelques cas" il y a quinze jours, puis à 83 cas parmi les résidents, auxquels s'ajoutent plusieurs cas au sein du personnel de 70 personnes, a indiqué à l'AFP le maire de Secondigny, Jany Péronnet, également président de cet Ehpad communal.

"À aucun moment, l'association des maires des grandes villes n'a été consultée", déclare le maire de Bordeaux

"Ce que je regrette c'est le caractère une fois de plus totalement jacobin de la mesure qui a été prise", déclare Pierre Hurmic, maire EELV de Bordeaux, au sujet du couvre-deu à 18h. "A aucun moment les maires ou l'association des maires des grandes villes n'ont été consulté", ajoute-t-il.

"Dans nos villes entre 17h et 20h il y a une vie urbaine, sociale très importante" explique-t-il, craignant que cette vie se concentre maintenant dans un laps de temps plus court avec donc plus de personnes au même endroit.

Une parent d'élève "rassurée de voir que les écoles restent ouvertes"

"Ce qui nous rassure c'est de voir que les écoles restent ouvertes parce qu'il y a un décrochage qui est quand même assez important chez les jeunes dès qu'ils commencent à être partiellement descolarisés", déclare sur BFMTV Myriam Menez, présidente de la fédération de parents d'élèves PEEP 94.

"En plus quand les élèves ne sont plus en cours, les gestes barrières sont oubliés dès que l'on va chez les copains".

Au total 318.000 personnes ont été vaccinées en France

Depuis le début de la vaccination en France le 26 décembre 2020, 318.216 personnes ont été vaccinées parmi les publics prioritaires définis par les autorités sanitaires, selon le ministère de la Santé.

Mercredi soir, le chiffre total de personnes vaccinées était de 247.167.

Répartition de la vaccination en France au 14 janvier 2021
Répartition de la vaccination en France au 14 janvier 2021 © Ministère de la Santé

La liste des nouveaux patients pouvant être vaccinés dès lundi

Jean Castex a annoncé jeudi soir l'ouverture de la vaccination dès lundi 18 janvier aux personnes avec une pathologie "à très haut risque", quel que soit leur âge. Une liste a été publiée par le Ministère de la Santé, les individus entrant dans cette catégorie sont ceux:

- atteints de cancers et de maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie

- atteints de maladies rénales chroniques sévères, dont les patients dialysés

- transplantés d’organes solides

- transplantés par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques

- atteints de poly-pathologies chroniques et présentant au moins deux insuffisances d’organes

- atteints de certaines maladies rares et particulièrement à risque en cas d’infection (liste spécifique établie par le COS et les filières de santé maladies rares)

- atteints de trisomie 21

Les premières réactions politiques aux annonces

Après les annonces des nouvelles mesures de restriction par le gouvernement, plusieurs leaders politiques ont réagi sur les réseaux sociaux.

Marine Le Pen, présidente du RN a écrit sur Twitter: "Que de temps perdu, par pure idéologie, pour maîtriser nos frontières ! Tous les pays qui ont maîtrisé rapidement leurs frontières s'en sortent beaucoup mieux que nous !", "toujours rien sur la liberté et l'autonomie des médecins frustrés de ne pouvoir prescrire à leurs patients les médicaments qui leur apparaissent efficaces pour soigner les malades. C'est insensé".

Christian Estrosi, maire LR de Nice: "Satisfait de voir que le Premier ministre a répondu positivement à l'exigence d'un test PCR négatif pour toutes les personnes qui souhaitent venir en France hors UE, mesure que j'avais demandée pour notamment protéger notre territoire de Nice-Côte-d'Azur".

Fabien Roussel, secrétaire national du PCF: "L'accompagnement sanitaire et social nécessite l'embauche de 50 à 70.000 personnes! Les jeunes cherchent du travail. Proposons leur de participer à la lutte contre le virus".

Manon Aubry, députée européenne LFI: "Unique annonce réelle: un couvre-feu à 18H00 dont personne ne comprend l'utilité. Vous le voyez le moment où on s'agglutinera tous pour faire nos courses et dans les transports avant l'heure fatidique ? Et toujours rien sur la crise sociale et la détresse de la jeunesse".

La liste des nouvelles aides pour les entreprises annoncées ce jeudi soir

Bercy a annoncé une batterie de mesures jeudi soir pour aider les entreprises à traverser la crise sanitaire. Le ministre de l'Economie et de Finances a exposé les "trois enjeux stratégiques pour les semaines à venir". Il demande aux Français d'investir "les 100 milliards d’euros qu’ils ont épargnés depuis mars 2020" et promet "qu’il n’y aura pas d’augmentation d’impôts".

Notre article complet à lire ICI.

Deux foyers contamination avec le variant sud-africain

Deux foyers de contamination au variant sud-africain du Covid-19, ont été identifiés en France, a fait savoir ce jeudi Olivier Véran lors de la conférence de presse consacrée à l'épidémie de coronavirus.

Mercredi, trois cas de ce nouveau variant avaient été identifiés sur le sol français.

Ce qu'il faut retenir des annonces du gouvernement

Le Premier ministre, et plusieurs autres ministres, ont tenu ce jeudi soir, une conférence de presse pour annoncer de nouvelles mesures contre le Covid-19. Un couvre-feu national dès 18h a été décrété, avec une entrée en vigueur dès samedi.

Notre papier ICI.

70.000 personnes de plus ont été vaccinées ce jeudi

"70.000 personnes de plus ont été protégées aujourd'hui" en se faisant vacciner, a annoncé Olivier Véran. "Ce qui porte à 318.000 le nombre de personnes vaccinées".

Mercredi soir, le chiffre total de personnes vaccinées était de 247.167.

"Ce n'est pas avant plusieurs mois que la vaccination pourra nous protéger de manière suffisante", rappelle Castex

"Ce n'est pas avant plusieurs mois que la vaccination pourra nous protéger de manière suffisante, d'ici là nous devons inlassablement continuer à nous proteger contre le virus", a déclaré Jean Castex, rappelant le respect des gestes barrières, le port du masque, le dépistage...

Selon lui, "la priorité des priorités pour sortir de cette crise, c'est le recours à la vaccination". Il a appelé les Français à "collectivement faire preuve de patience et de responsabilité".

"Une course de fond est engagée, et je suis persuadé que nous la gagnerons ensemble", a déclaré le Premier ministre.

"Nous devons nous résoudre pour le moment à vivre avec des lieux culturels fermés", déclare Bachelot

"Nous devons sans joie nous résoudre pour le moment à vivre avec des lieux culturels fermés, musées monuments, cinémas, salles de spectacles...", a déclaré la ministre de la Culture Roselyne Bachelot, rappelant que plusieurs de nos voisins avaient mis en place cette même restriction.

"La situation sanitaire est trop dégradée et trop instable pour envisager une date ferme de réouverture" a-t-elle ajouté, mais "nous prolongerons les dispositifs spécifiques qui ont été mis en place pour la culture".

"Nous n'augmenterons pas les impôts des Français"

"Nous n'augmenterons pas les impôts des Français", a assuré le ministre de l'Economie jeudi soir, "et nous continuerons à engager des baisses d'impôts que nous avons engagées depuis plusieurs années", que ce soit sur l'impôt sur les société, sur le revenu ou la taxe d'habitation, a expliqué Bruno Le Maire.

Remboursement des prêts garantis par l'État: les entreprises auront "le droit" de bénéficier d'un an de plus

"Nous allons permettre à toutes les entreprises qui le souhaitent de différer d'une année supplémentaire le remboursement de leur prêt garantit par l'Etat", a annoncé Bruno Le Maire.

Cette annonce vaut pour "toutes les entreprises, quel que soit leur secteur d'activité, et quelle que soit leur taille".

Les coûts fixes des entreprises fermées pris en charge jusqu'à 70%

Les coûts fixes des entreprises fermées à cause de l'épidémie de Covid-19 et de celles des secteurs qui leurs sont liés, réalisant plus d'un million d'euros de chiffre d'affaires par mois, seront pris en charge à 70%, a annoncé jeudi le ministre de l'Economie Bruno Le Maire.

Cette "aide exceptionnelle" s'ajoutera aux aides du fonds de solidarité et est pour l'instant plafonnée à 3 millions d'euros sur la période de janvier à juin 2021, a précisé le ministre.

0800 009 110 : le numéro de téléphone national pour prendre rendez-vous pour un vaccin

Plusieurs possibilités ont été évoquées par Olivier Véran pour prendre rendez vous afin de se faire vacciner: contacter le centre de vaccination le plus proche de chez vous, se rendre sur www.sante.fr qui permet de prendre rdv en ligne dans le centre le plus proche.

Enfin la possibilité d'appeler le 0800 009 110, qui sera activé à partir de vendredi 8h, et ouvert ensuite 7j/7j de 6h à 22h.

Des doses pour 2,5 millions de Français fin février

"A la fin du mois de février nous aurons les doses pour vacciner 2,5 millions de Français" a déclaré Olivier Véran jeudi soir. Si d'autres vaccins étaient autorisés en Europe et en France d'ici là, "nous pourrions disposer au total de 4 millions de doses de vaccin".

Le ministre de la Santé a donc rappelé que la vaccination prendra du temps, en fonction du nombre de doses reçu. D'après le Premier ministre, "à la fin du mois de janvier, nous serons au-dessus de l'objectif d'un million de vaccinés".

6,4 millions de Français appelés à se faire vacciner à partir de lundi

"Au total se sont 6,4 millions de Français appelés à se faire vacciner à partir de lundi", a déclaré le ministre de la Santé Olivier Véran. D'après le Premier ministre, "à la fin du mois de janvier, nous serons au-dessus de l'objectif d'un million de vaccinés".

Ouverture de la vaccination dès lundi aux personnes "à très haut risque", quel que soit leur âge

"J'ai décidé d'ouvrir dès lundi 18 janvier la vaccination aux personnes quel que soit leur âge présentant une des pathologies conduisant à un très haut risque de forme grave de la maladie" Covid-19, a annoncé Jean Castex.

Il a ajouté que "plus de 700 centres de vaccination seront ouverts lundi".

Castex n'écarte pas un reconfinement en cas de "dégradation épidémique forte"

Si les nouvelles mesures annoncées ce jeudi soir n'incluent pas un nouveau confinement, Jean Castex a précisé que le gouvernement n'excluait pas cette possibilité en cas de "dégradation épidémique forte".

Mais "à l'heure où je vous parle, la situation sanitaire n'exige pas que nous mettions en place un nouveau confinement, qui consisterait une décision très lourde".

Universités: reprise par demi-groupes des travaux dirigés en 1re année à partir du 25 janvier

La reprise par demi-groupes des travaux dirigés en 1re année dans les universités se fera à partir du 25 janvier, a annoncé Frédérique Vidal, la ministre de l'Enseignement supérieur jeudi soir.

Cette mesure s'étendra ensuite, "si la situation sanitaire le permet, aux étudiants des autres niveaux", a ajouté le Premier ministre, en exprimant la "préoccupation" du gouvernement face au "profond sentiment d'isolement, mais aussi les vraies difficultés pédagogiques" des étudiants.

Pratiques sportives en intérieur: "nous devons suspendre pour quelques semaines ces activités"

"Toutes les pratiques d'intérieur sont suspendues", a déclaré Jean-Michel Blanquer, en milieu scolaire comme extra-scolaire, et ce "pour quelques semaines probablement".

"Nous souhaitons tout faire pour éviter" la fermeture des écoles, a redit le Premier ministre.

Cantine scolaire: "pas de brassage possible"

Jean-Michel Blanquer a qualifié les cantines scolaires de "maillon faible de l'organisation, puisque c'est le moment où on enlève les masques".

En ce sens, il n'y aura "pas de brassage possible pendant le repas entre les classes. Les élèves d'une même classe mangeront tous les jours ensemble et à une même table".

Quand ce n'est pas possible, le temps de prise de repas sera allongé, et en dernier recours un repas à emporter sera proposé aux enfants.

Lycées: le fonctionnement hybride (présentiel/distance) prolongé après le 20 janvier

Même si "la circulation reste relativement maitrisée, nous devons nous adapter sur certains points pour maintenir la protection la plus étendue possible pour les enseigants et les élves", a expliqué le ministre de l'Education

Il a annoncé le maintien du fonctionnement hybride pour les lycées après le 20 janvier, soit mêlant présentiel et distanciel. "Notre recommandation est que les Terminales soient le plus possible en présence", a ajouté le ministre, en prévision des épreuves du baccalauréat.

Le mode hybride est également autorisé de façon exceptionnelle dans certains collèges.

Variant du Covid: restrictions complémentaires en Guyane, à Mayotte et à la Réunion

"La Guyane, et à travers elle les Antilles, doivent être le plus protégées possible du variant à risque circulant en Amazonie", a expliqué Jean Castex.

Le préfet devra prendre des mesures de restriction dans les jours à venir sur ces zones. Les contrôles à la frontière seront renforcés et des tests négatifs exigés pour rejoindre ces territoires, a expliqué Jean Castex.

Couvre-feu à 18h partout en métropole à partir de samedi pour "au moins 15 jours"

Le Premier ministre a annoncé un avancement du couvre-feu à 18h pour toute la France, à partir de samedi et pour une durée de 15 jours. Les dérogations pour circuler pendant le couvre-feu seront les mêmes qu'actuellement.

"Alors que la reprise épidémique était concentrée fin decembre sur certains départements, la circulation virale concerne désormais tout le territoire", a expliqué Jean Castex.

Aucun département ne présente actuellement un taux d'incidence inférieur à 50 pour 100.000 habitants, ajoute-t-il.

Pays hors-UE: un test négatif obligatoire dès lundi pour entrer en France

"Nous allons durcir fortement les conditions d'entrée en France, et renforcer les contrôles aux frontières", a déclaré Jean Castex.

Dès lundi tous les voyageurs qui souhaitent rentrer en France, provenant hors de l'UE devront présenter un test négatif pour rentrer en France, a expliqué le Premier ministre.

Les voyageurs devront également s'engager sur l'honneur à s'isoler pendant sept jours une fois sur notre sol, et à refaire un test à l'issue de l'isolement.

"La pression sur nos hôpitaux reste stable mais se situe à un niveau élevé", explique le Premier ministre

Le Premier ministre a déclaré que l'on recensait en France une moyenne hebdomadaire qui circule autour de 16.000 contaminations par jour. "La pression sur nos hôpitaux reste stable mais se situe à un niveau élevé", commente-t-il.

Hier 24.769 personnes étaient hospitalisées pour des cas de Covid, soit 28 personnes de plus que la semaine dernière. 2711 sont en réanimation, soit 95 de plus que jeudi dernier, a précisé le chef du gouvernement.

"Notre situation est préoccupante même si elle s'est globalement stabilisée", déclare Castex

"Notre situation est préoccupante même si elle s'est globalement stabilisée", déclare le Premier ministre Jean Castex, qualifiant notre situation de "maitrisée par rapport à ce que l'on observe chez nos voisins," mais "fragile car le virus circule encore activement sur notre territoire", d'autant plus avec les nouvelles souches du virus.

Le couvre-feu à partir de 18h en France dès ce samedi

Selon des informations de BFMTV, le couvre-feu à partir de 18h sur tout le territoire sera mis en place dès samedi 16 janvier.

Variant britannique: un cluster de 11 patients à la Pitié-Salpêtrière

Un cluster de 11 patients avec le nouveau variant anglais s'est formé dans le pavillon de Gériatrie Charles Foix (Ivry-sur-Seine) dépendant de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, selon une information BFMTV/RMC.

Le variant Britannique a également été reperé dans deux services de l'hôpital Saint Antoine à Paris.

Six cas d'effets indésirables à la suite du vaccin Pfizer/BioNTech en France

Six effets indésirables graves "ont été observés en France avec le vaccin Comirnaty de Pfizer/BioNTech lors de cette troisième semaine de vaccination : 4 cas de réactions allergiques et 2 cas de tachycardie", écrit l'Agence nationale du médicament dans un communiqué ce jeudi.

L'ANSM note une "évolution favorable" dans tous les cas.

En tout, 247.000 personnes ont été vaccinées en France, selon le bilan donné mercredi soir par le Ministère de la Santé.

Confiner le week-end "je trouve que c'est une bonne idée", déclare l'infectiologue Robert Sebbag

Confiner le week-end "je trouve que c'est une bonne idée", déclare sur BFMTV l'infectiologue Robert Sebbag ce jeudi. Concédant qu'il faut laisser la possibilité à la population de faire ses courses le samedi quand ce n'est pas toujours possible en semaine, "le dimanche ça me paraît effectivement une bonne idée".

"C'est le dimanche qu'on rencontre [d'autres personnes], et on sait que les contaminations, en particulier l'hiver, elles se font à l'intérieur, dans les lieux clos", explique-t-il, "donc ça paraît intéressant".

Vaccination Covid: "pas de freinage" aux Hôpitaux de Paris

Le directeur général de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), Martin Hirsch, a affirmé jeudi qu'il n'y avait "pas de freinage sur la vaccination" des soignants contre le Covid-19, démentant ainsi des informations de presse diffusées plus tôt dans la journée.

"Hier, nous avions quelques incertitudes sur le rythme et le niveau de livraison" des vaccins, reconnaît M. Hirsch dans un message envoyé en début d'après-midi à tous les salariés de l'AP-HP. Mais "ces incertitudes ont été levées ce (jeudi) matin" car l'institution va "recevoir 5000 doses supplémentaires d'ici le week-end".

Variant sud-africain: le gouvernement va renforcer les contrôles à Mayotte et la Réunion

Le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, a annoncé jeudi que le gouvernement se préparait à renforcer les mesures pour lutter contre le Covid-19 dans les territoires ultra-marins, notamment dans les îles de l'océan Indien et en Guyane.

Le ministre a indiqué que "malheureusement, on va devoir durcir les choses pour la Guyane: d'ailleurs, on va prendre un certain nombre de mesures de précaution pour l'ensemble des Outre-mer sur le variant", sur le pôle outre mer de FranceTélévisions.

Il a fait valoir "qu'on est de nouveau dans une reprise de l'épidémie qui est tout à fait préoccupante en Guyane et sur lequel il faut réagir très, très vite", en précisant qu'il allait "demander aux préfets d'instruire la possibilité d'un couvre-feu strict le dimanche".

"Notre souhait c'est que progressivement les étudiants puissent revenir à l'université", déclare Attal

"Notre souhait c'est que progressivement les étudiants puissent revenir à l'université. On a commencé à le faire depuis le 4 janvier (...) mais il faut aller au-delà", a déclaré le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal ce jeudi.

Rappelant que l'arrivée de variants en France "doit nous amener à être vigilant, ça ne veut pas dire qu'on ne peut pas davantage permettre à des étudiants de revenir physiquement à l'université au moins quelques heures par semaine pour se remettre dans cet état d'esprit là", a-t-il ajouté.

Castex va annoncer un couvre-feu à 18h partout en France

Le Premier ministre annoncera ce soir que le couvre-feu sera étendu de 20h à 18h partout en France, selon des informations BFMTV. Cette règle était jusque-là appliquée dans 25 départements.

Le nombre de contaminations reste élevé en France

Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 reste élevé en France, avec plus de 23.000 contaminations en 24 heures, et la pression hospitalière ne faiblit pas, selon les données de Santé publique France publiées mercredi soir.

Les laboratoires ont enregistré 23.852 cas confirmés en 24 heures, contre 19.753 la veille. Environ 20.000 nouveaux cas sont comptabilisés chaque jour depuis le début de l'année, bien loin des 5000 espérés à la mi-décembre par le gouvernement.

Le nombre de malades du Covid hospitalisés à travers le pays s'élève à 24.735 (contre 24.703 mardi, 24.812 lundi), dont 1.588 arrivées en 24 heures. Les services de réanimation, qui accueillent les patients gravement atteints, ne désemplissent pas, avec 208 admissions sur une journée, et un total de 2.701 malades occupant les lits.

Ce que pourrait annoncer le gouvernement ce soir

Selon les informations de BFMTV, parmi les mesures qui pourraient être annoncées ce jeudi soir, l'extension du couvre-feu à partir de 18 heures pour tout le territoire français. La piste d'un confinement le week-end, a également été évoquée ces derniers jours.

Le chef de l'État et le Premier ministre souhaitent également faire du décrochage scolaire et de la détresse estudiantine leur préocupation première. Jeudi, l'accent sera donc mis sur ce sujet, selon nos informations.

Salomé Vincendon
Salomé Vincendon Journaliste BFMTV