× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Incidents durant le meeting de Marine Le Pen à Ajaccio samedi 8 avril.
 

Ce mardi, la présidente du Front national est sommée de rembourser près de 300.000 euros au Parlement européen. En cause: les emplois de deux de ses collaborateurs. 

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

12 opinions
  • citoyen2016
    citoyen2016     

    De toute façon il faut arrêter avec cette europe là et faire comme le général de Gaulle : politique de la chaise vide! On donne 22 milliards à l'europe et on en récupère 11...où sont les 9 millards? Dans les poches de la Roumanie et de la Pologne qui nous pique nos usines (Whirlpool etc...)

  • matelesurlenet
    matelesurlenet     

    Quelle honte pour ce parti si moralisateur

  • Cador
    Cador     

    Ces Vrais Français qui veulent récupérer leur Patrie dérangent pour 2017. L'UE veut que la chaise musicale continue PSLRP pour encore plus Vous plumer. Vous n'avez décidément rien mais alors RIEN compris certains ici à leurs Manoeuvres. M. Shulz a démissionné dernièrement de l'UE, étrange non ?

    cékoissa
    cékoissa      (réponse à Cador)

    C'est vous qui ne comprenez rien. C'est toute la politique de Le Pen, fermer les frontieres mais continuer à sucer le sang à l'Europe mine de rien. Quand on est farouchement oppose à l'Europe, on se retire du parlement!!! vous croyez quoi que Shulz allait lui faire des cadeaux en plus? un garde du corps payé par l'Europe on a vu ça ou? et depuis quand le parlement finance les partis???

  • Cador
    Cador     

    Et au PSLRP Mélenchon et Consors, à qui le tour ?

  • Cador
    Cador     

    Raison de plus pour que je vote pour Elle et non pour les Canards Boîteux et encore moins pour les Pieds Nickelés..

  • Cador
    Cador     

    Marcel Ceccaldi, avait dénoncé dans cette affaire une "manoeuvre" pour "gêner l'action de Marine Le Pen au Parlement européen"............................c'est Evident.

  • barbie
    barbie     

    c'est comme les mecs qui pointent ,et qui partent c'est ça ??? ils sont tous comme ça en faite ,et il y a eux un reportage dessus en plus

  • Sénile Précoce
    Sénile Précoce     

    Le second volet de cette affaire concerne Thierry Légier, le garde du corps de la candidate à l’élection présidentielle. Sur le même montage que celui opéré pour Catherine Griset, ce dernier aurait perçu 41 500 euros de la part du Parlement alors qu’il travaillait en France aux côtés de Marine Le Pen.

    En gros le garde du corps doit travailler à Bruxelles quand elle es en France? Ils prétendent que c'est pas un procès politique?

    cékoissa
    cékoissa      (réponse à Sénile Précoce)

    depuis quand un garde du "corps" doit etre payé par le parlement européen, expliquez moi!

  • cékoissa
    cékoissa     

    Et avec cela, il y a encore des gens pour soutenir Le pen, on parle beaucoup de Fillon mais par contre elle, j'ai l'impression qu'elle ne sera pas inquiétée...les medias font un gros travail de promotion de Le Pen...

    Cador
    Cador      (réponse à cékoissa)

    ça vous arrive de réfléchir au plus profond ?

    Sénile Précoce
    Sénile Précoce      (réponse à cékoissa)

    fillon a fait des emplois fictifs pour son bénéfice personnel. Pour Marine, on reproche la LOCALISATION du poste et pas sa nature... C'est parfaitement ridicule.

    barbie
    barbie      (réponse à Sénile Précoce)

    Beh oui ,comme si ils n'avaient pas le droit de travailler en France ,car ils sont payé par Bruxelles ?? c'est l'Europe la France ou pas ?

    Cador
    Cador      (réponse à barbie)

    Ils veulent la museler, M. Shulz et Junker ne l'aiment pas pour ses dire vrais alors ils essaient de la saboter et ont peur pour bientôt, et ne veulent pas d'un second brexit, ils feront tout pour cela même si illégal.

  • beaudolo
    beaudolo     

    Depuis la « création » du métier de journaliste d’investigation les « affaires » n’ont concerné pratiquement que des gens de droite. Les diamants de Giscard, les emplois fictifs de la mairie de Paris sous Chirac et pour lequel Juppé a servi de bouclier, l’affaire du RPR Didier Schuller , les affaires Sarkozy, Balkani , Tapie, Le Pen et maintenant Fillon que des politiques de droite. Certes i y a eu l’affaire Cahuzac et Julie Gayet, mais pour cette dernière il faut bien reconnaître que Closer est un média à part, hors de la caste des grands médias de gauche, Closer est un « franc-tireur », quant à Cahuzac ses ennuis sont surtout dus à la mise en place d’une politique financière visant à identifier les comptes de Français dans les paradis fiscaux et donc à la divulgation de ses en Suisse et dont Médiapart s’est saisi pour ne pas laisser le buzz à un autre journal d’investigation. Enfin, il y aurait pu avoir l’affaire Miterrand et de sa fille « cachée » Mazarine que le président a hébergé à l’Elysée aux frais du contribuable,, ici tout le monde parisien le savait mais rien n’est sorti , du moins à temps !

Lire la suite des opinions (12)

Votre réponse
Postez un commentaire