Emmanuel Macron au Puy-du-Fou, le 19 août.
 

Le ministre de l'Economie, qui avait suscité la polémique la semaine dernière en ne se disant "pas socialiste", tente depuis de minimiser les effets de son déplacement sur les terres de Philippe de Villiers. 

Votre opinion

Postez un commentaire